L'agitateur du Languedoc

Identification du bien culturel

N°Inventaire

RO 699

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

L'agitateur du Languedoc

Précision auteur

LAURENS : Fourquevaux, 1838 ; Paris, 1921

Ecole-pays

France

Période de création

4e quart 19e siècle

Millésime de création

1887

Matériaux - techniques

toile, peinture à l'huile

Mesures

Hauteur 115.5 ; Largeur 149 ; Hauteur avec cadre en cm 162 ; Largeur avec cadre en cm 194 ; Profondeur 16

Inscriptions

Signature

Précisions inscriptions

Signature en bas à droite : Jean/Paul Laurens

Source représentation

Récit : sur la religion, Haureau Jean Barthélemy : Bernard délicieux et l'inquisition albigeoise

Contexte historique

Historique

Originaire de Montpellier, Bernard Délicieux, moine franciscain né en 1260, fut l'un des plus virulents opposants à l'Inquisition lors de la répression menée contre l'hérésie cathare de la fin du XIIe siècle au XIVe siècle. Cette oeuvre fait partie d'une série de toiles exécutées autour de la figure de ce personnage, et intervient comme une suite à deux autres tableaux : 'La Délivrance des emmurés de Carcassonne' et 'L'interrogatoire'. Laurens devait conclure son cycle sur Bernard Délicieux par la représentation de sa défaite dans 'Le Torturé' ou 'Après la question'. Laurens s'inspira, pour cette série de peintures, d'un texte de l'historien Bernard Hauréau, 'Bernard Délicieux et l'Inquisition albigeoise', publié sous forme d'articles dans la 'Revue des Deux-Mondes' en 1868 et repris sous forme de livre en 1877. Jean-Paul Laurens choisit de représenter ici la scène du jugement : au premier rang au centre, face à Bernard Délicieux, le grand inquisiteur est entouré de deux religieux ; derrière eux siègent les représentants de l'Eglise, cardinal et évêques. Le moine, vêtu de la bure franciscaine, lève un bras vengeur vers ceux qui l'accusent, dont les visages momifiés, réprobateurs ou indifférents, apparaissent l'incarnation même de la répression bornée qu'illustre, de manière explicite, l'attitude des deux moines aux visages dissimulés, alors que l'inquisiteur, revêtu d'hermine, paraît scandalisé par le propos du franciscain. Originaire du Languedoc, Laurens, attaché à ses racines provinciales, ne pouvait qu'être particulièrement intéressé par cet épisode dramatique de l'histoire de son pays. À cet intérêt s'ajoutait un anticléricalisme républicain, qui trouvait dans la lutte de Bernard Délicieux contre le fanatisme de l'Inquisition un support tout naturel à ses propres convictions.

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, legs, Toulouse, musée des Augustins

Date acquisition

1914

Ancienne appartenance

Collection privée, BORIES Paul

Informations complémentaires

Exposition

Salon des artistes français, Paris, 1887 (n° 1415) Exposition universelle de 1889, Paris (n° 853) Salon des artistes français, Paris, 1923 (n° 2710) 'Exposition retrospective Jean-Paul Laurens', Toulouse, Palais des Arts, 1938 (cat expo) (n° 57) 'Le Moyen-Age et les peintres français de la fin du XIXème siècle', Cagnes-sur-mer, Château-Musée, 1980 (cat. expo) (n° 17) 'Jean-Paul Laurens 1838-1921 - Peintre d'histoire', Paris, musée d'Orsay, 06/10/1997-04/01/1998, Toulouse, musée des Augustins, 04/02/1998-04/05/1998. 'La Peinture française du XIXe siècle : entre académisme et modernité' - Shimane Art Museum - 06/03 - 31/05/2009 ; Yokohama Museum of Art - 12/06 - 31/08/2009

Bibliographie

Dalligny A., 'Le salon de 1887. Peinture', Journal des arts, 28 juin 1887. (p. 1) Georget, 'Le Salon de 1887', L'Echo de Paris, 1er mai 1887. (p. 2) Javel F., 'Salon de 1887', L'Art français, 24 juillet 1887. (n. p.) Laurent Ch., 'Salon de 1887', Paris, 1er mai 1887. Ollendorf G., 'Le Salon de 1887', Paris, Ludovic Baschet, 1887. (p. 17-18) Pallier A., 'Salon de 1887. Troisième article', La liberté, 20 mai 1887. (p. 1) Wolff A., 'Le Salon', Le figaro, 30 avril 1887. (p. 2) Schéfer G., 'Jean-Paul Laurens', L'Artiste, janvier 1888. (p. 40-41) Thiollier F., 'L'oeuvre de Jean-Paul Laurens', Saint-Etienne, Théolier et Cie, 1906. (p. 23) Appendice au catalogue de E. Roschach (1908) par Henri Rachou, Toulouse, éd. Privat, 1920. (n° 699) ALCANTER DE BRAHM, 'L'Ecole toulousaine de peinture au XVIIIe et au XIXe siècles', 2 vol., paris, Ecrivains indépendants, librairie F. Piton, 1935. (p. 145) Cardis R., 'Avatars iconographiques du Moyen Age méridional à la fin du XIXe et XXe siècle', mémoire de D.E.A., université de Toulouse-le-Mirail, 1986. (p. 39-41) Driskel M. P., 'To be one's own time' : modernization, secularism and the art of two embattled academicians', Arts Magazine, 61, n° 4, décembre 1986. (p. 87-88) Jones Kimberly A., 'Jean-paul laurens, the Gobelins Manufactory and the Tapestry Revival of the Third Republic', Studies in the Decorative Arts, IV, n° 1, automne-hiver 1996-1997. (p. 341-345) Jean-Paul Laurens, 1838-1921 : peintre d'histoire : [exposition], Paris, Musée d'Orsay, 6 octobre 1997-4 janvier 1998, Toulouse, musée des Augustins, 2 février-4 mai 1998 / [catalogue par Alain Daguerre de Hureaux, Laurence des Cars, Kimberly Jones, et al.]. Paris : Réunion des musées nationaux ; Toulouse : musée des Augustins : Mairie de Toulouse, 1997. 206 p. : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 28 cm. (cat. 9, p. 94-96)

1/2
L'agitateur du Languedoc_0