Entrée de ferme près de la basilique Saint-Denis (Titre donné par la galerie) ; Vue présumée de Saint-Denis

Identification du bien culturel

N°Inventaire

2011.01.01.1 à 2

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Entrée de ferme près de la basilique Saint-Denis (Titre donné par la galerie) ; Vue présumée de Saint-Denis

Précision auteur

COROT : Paris, 1796 ; Paris, 1875. Nationalité : française

Ecole-pays

France

Période de création

2e quart 19e siècle

Millésime de création

1830 entre, 1835 et

Matériaux - techniques

toile, bois, huile

Mesures

H. en cm 38 ; l. en cm 46.5 ; Epaisseur en cm 3.9 ; H. en cm avec cadre 51.5 ; l. en cm avec cadre 59.6 ; Epaisseur du cadre en cm 3.2

Inscriptions

Marque de fabricant

Précisions inscriptions

Pochoir, marque de fabricant, au revers : de la toile. : BELOT/Rue de l'Arbre Sec N°3/ A PARIS

Description

Châssis : ancien à clefs avec traverses sur la largeur.

Précisions sujet représenté

Une des rares perspectives sur la ville de Saint-Denis. Aux plans des XVème et XVIIème siècle, tel ceux de Besforest ou de Silvestre, succède le regard des peintres, de Georges Michel à Raffaëlli, Robin ou Signac. Au XIXème de nombreuses gravures présentent la ville et la Basilique mais les points de vue sont urbains ou décrivent le monument religieux. C'est une vue assez inhabituelle de la ville. Les images des peintres ou des graveurs la représentent plutôt depuis le sud en arrivant de Paris (Georges Michel) ou depuis le promontoire de Montmartre (Prieur). Ici la vue est prise du nord depuis le moulin du Dos-d'Ane. « En 1830 ce moulin appartenait à un certain Benoît qui fit doubler la roue à eau par une machine à vapeur. Il est aussitôt devenu riche et maire de Saint-Denis. Le Croult traverse le rempart et rejoint la rigole des anciens fossés de la ville. Derrière le rempart se trouve le jardin d'Ebinger, propriétaire de la manufacture d'impression sur étoffes. » cf M. Wiss La vue, légèrement surélevée, est prise depuis la cour du moulin qui occupe tout l'espace du premier plan. Des bâtiments au toit de chaume encadre le tableau à gauche et à droite laissant juste une échappée sur le cours d'eau. On ne voit pas les roues du moulin, certainement derrière les constructions. Une passerelle étroite est jetée sur l'eau. Le Croult traversait Saint-Denis et servait notamment pour rincer les tissus imprimés des fabriques voisines. Au second plan, dans la trouée, un espace herbu monte doucement vers la promenade arborée faite sur le talus des anciennes fortifications de la ville. Un couple est assis sur un banc, minuscule point blanc dans la perspective. Les maisons du bourg apparaissent derrière le mur d'enceinte. La Basilique dépasse du rideau d'arbres qui borde la promenade. Le toit date d'avant la modification de 1837. La flèche nord de la Basilique est telle qu'elle apparaît sur le tableau de Guiseppe Canella datant de 1831 où elle est représentée avant qu'elle ne s'effondre en 1837.

Contexte historique

Historique

Datation de Vincent Pomarède, Louvre ; voir aussi : Vue prise à Saint-Denis (NA 1010)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat avec participation du FRAM, Saint-Denis, musée d'art et d'histoire

Date acquisition

2009

Informations complémentaires

Bibliographie

Delannoy Monseigneur (dir.), La grâce d'une cathédrale. Saint-Denis, dans l'éternité des Rois et des Reines de France, Strasbourg, La nuée bleue, 2015 (p.336 + p.339, ill.) Picasso : die Kommunisten und das Theater. Musée d'art et d'histoire Saint-Denis, Kunstmuseum Pablo Picasso Münster, 2012 (p. 7, ill.)

Entrée de ferme près de la basilique Saint-Denis (Titre donné par la galerie) ; Vue présumée de Saint-Denis_0