BROCARD Philippe Joseph (verrier) : vase

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

2380 ; 134 (Cat. Verrerie 2005)

Domaine (catégorie du bien)

verrerie

Dénomination du bien

vase

Auteur / exécutant / collecteur

BROCARD Philippe Joseph (verrier)

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

BROCARD : Lüttich, 1840 vers ; Paris, 1896

Ecole

France

Période de création / exécution

4e quart 19e siècle

Millésime de création / exécution

1884

Epoque / style / mouvement

Art nouveau

Matériaux et techniques

verre, émail sur verre

Mesures

H. 14.7 ; D. du col 7.7 ; D. base 5.3

Inscriptions

signature

Précisions sur les inscriptions

signature, sous la base dorée : Brocard

Description

Vase fuselé en verre opalin, soutenu par une base plate, soulignée par un filet d'or, à décor floral d'émaux translucides. Nous pouvons lire la signature dorée Brocard sous la base. Trois fleurs stylisées, épanouies au centre du vase fuselé, alternent avec des demi-fleurs semblables au sommet et à la base de la pièce, en émaux translucides jaunes, verts, rouges et bleus sur un fond en verre opalin. Une base plate, soulignée par un fin filet doré, stabilise le vase. Cette création est véritablement perçue comme une oeuvre de transition dans le parcours artistique de Philippe-Joseph Brocard qui multiplie les sources d'inspiration techniques et décoratives, anciennes et modernes. Lors de son activité de restaurateur d'objets d'art et d'antiquités, il découvre en effet la verrerie islamique décorée d'émaux polychromes et de filets d'or. En outre, les artistes de l'Antiquité et de la Renaissance ont souvent recours aux émaux translucides pour l'ornement. Les demi-fleurs sommitales, portées par de longues tiges, régulièrement interrompues de noeuds, évoquent les feuilles de papyrus et renvoient ainsi à l'origine égyptienne du verre. Par ailleurs, le décor floral, traité de façon tout à fait libre et aérée, caractérise le mouvement Art Nouveau apparu dans les années 1880. Grâce à la signature dorée Brocard, apposée sous la base, nous sommes en mesure de dater cette pièce de façon plus précise. Toutes ses réalisations d'avant 1884, présentent en effet une signature tout à fait similaire, composée du seul nom de l'artiste, appliqué à la dorure. (Petit, 2005)

Sujet représenté

ornementation (fleur orn)

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

France (lieu de création)

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, legs, Dijon, musée des beaux-arts

Date d’acquisition

1911

Ancienne appartenance

Collection privée, Maciet Jules

Localisation

Dijon ; musée des beaux-arts

Informations complémentaires

Bibliographie

Petit (Géraldine), Catalogue raisonné de la collection de verrerie occidentale (XVe-XXe siècles) du musée des Beaux-Arts de Dijon, 2 vol., Mémoire de Master I d'histoire de l'Art Moderne de l'université de Bourgogne, 2005 (Vol. I, n° 134)