Cafetière, verseuse (tripode)

Identification du bien culturel

N°Inventaire

1995-9-1

Précision auteur

FLEURY : Actif de 1787 à 1801. Bien documenté dans les archives semuroises : il apparaît dans le rôle de taille de la ville de 1782 à 1789. Il est reçu maître en 1781 Mentionné essayeur du bureau de garantie pour les objets d'or et d'argent en 1798. Apparaît la même année sur l'état des marchands et fabricants d'objets d'art et d'argent de la ville. Il est encore en activité en 1801. ; nationalité : Française

Ecole-pays

France

Période de création

4e quart 18e siècle

Millésime de création

1790

Matériaux - techniques

argent, or, bois

Mesures

Dimensions Hauteur : 23.5 cm ; Largeur : 25 cm ; Diamètre : 11 cm ; Hauteur (en cm) 25 ; Diamètre (en cm) 11 ; Poids (en g.) 706

Inscriptions

Poinçon, inscription

Précisions inscriptions

Poinçon, sous le fond et intérieur couvercle : poinçon de maître Nicolas Fleury : tour portant un écusson, surmontée de la lettre F. Poinçon de la communauté de Semur, 1790 : une aiguière, millésime 90. Poinçon de charge des gros ouvrages, juridiction de Dijon, 1781-1789 : lettre P fleuronnée et couronnée (sur le col et le bord du couvercle). Poinçon de décharge des gros ouvrages, juridiction de Dijon, 1781-1789 : une grappe de raisin. Poinçon de petite recense, départements, 1797 : une tête de Marianne, profil droit. Poinçon de petite garantie, 1838 : un crabe. ; inscription, sur le bord du couvercle : gravée : M.L.C.F. ; inscription, sous le col : gravée, chiffre LB

Description

Argent et rehauts d'or, manche en bois noirci tourné

Contexte historique

Historique

Le Musée des Beaux-Arts a entrepris depuis quelques années une politique d'acquisition de pièces d'orfèvrerie bourguignonne afin d'enrichir son fonds dans ce domaine. Sur cette verseuse sont portés quatre poinçons : le poinçon de jurande de Semur-en-Auxois, avec la date 1790, le poinçon de maître de Nicolas Fleury, les poinçons de charge et de décharge de la juridiction de Dijon de 1781 à 1789. Semur-en-Auxois compta une petite communauté d'orfèvres travaillant surtout pour une clientèle locale et produisant avant tout des pièces d'orfèvrerie civile ; Nicolas Fleury (actif à Semur-en-Auxois entre 1781 et 1801) fut reçu maître en 1781 et devint garde de la communauté de Semur en 1782-1783. Cette cafetière tripode, au manche en bois tourné, offre des proportions équilibrées. Le corps piriforme repose sur trois pieds à ressaut terminés en sabot d'animal. Le bec est creusé de cannelures longues et étroites, le couvercle est bordé, ainsi que le col, d'un faisceau de moulures lié d'un ruban dont les croisures sont marquées d'un cabochon : ce couvercle, décoré sur son sommet de feuilles lancéolées et de canaux, est surmonté d'un bouton en toupie. Cette remarquable pièce qui appartient à cette période charnière du début de la Révolution, offre un travail particulièrement soigné, avec, ce qui est peu fréquent, de discrets rehauts d'or dans les cannelures du bec et autour des attaches des pieds. (Notice de Catherine Gras extraite de ' Le musée des Beaux-Arts de Dijon ', RMN, Musée des Beaux-Arts de Dijon, Paris, 2002)

Lieu de création/utilisation

France, Bourgogne, Côte-d'Or, Semur-en-Auxois (lieu de création)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, don, Dijon, musée des beaux-arts

Date acquisition

1995

Ancienne appartenance

Vente publique, 1995, Dijon, Maître Sadde, 17 décembre ; Société des Amis des Musées de Dijon

Informations complémentaires

Exposition

Enrichir et Sauvegarder, les Amis des Musées de Dijon, 1925- 1995. Oeuvres du Musée des Beaux-Arts acquises grâce à l'aide de la Société des Amis des Musées de Dijon, Dijon : Musée des Beaux-Arts, 1995 (classeur papier, pas de catalogue imprimé)

Bibliographie

Starcky (Emmanuel), 'Les acquisitions du Musée des Beaux-Arts de Dijon, 1991-1997', Bulletin des musées de Dijon, année 1998, Dijon, s.d., n°4, p. 23-37 (p.35, repr.) Chassey (Arnaud de), Réveillon (Elisabeth) et Brault-Lerch (Solange), Les orfèvres de Bourgogne (tiré à part du catalogue des oeuvres), Cahiers du patrimoine, n° 52, éditions du patrimoine, 1999 (n° 265 p. 460-462, repr. p. 461) Starcky (Emmanuel), Barthélémy (Sophie), Cariel (Rémi) et al., Le musée des Beaux-Arts de Dijon, RMN, Musée des Beaux-Arts de Dijon, Paris, 2002 (p. 87, repr.)

1/6
Cafetière, verseuse (tripode)_0