La Colline

Identification du bien culturel

N°Inventaire

DG 498 ; 57 (DG 1976)

Domaine

dessin

Titre

La Colline

Précision auteur

CROSS : Douai, 1856 ; Le Lavandou, 1910

Ecole-pays

France

Période de création

1er quart 20e siècle

Millésime de création

1905, 1907

Matériaux - techniques

aquarelle, crayon, papier

Mesures

Hauteur (en cm) 17 ; Largeur (en cm) 24.5

Inscriptions

Cachet

Précisions inscriptions

Cachet en bas à gauche en bordure : Cachet de la vente Cross (Lugt 1305 A) : HEC

Description

Aquarelle et traits de crayon sur papier

Sujet représenté

paysage (colline)

Contexte historique

Historique

Cette aquarelle a sans doute été réalisée dans les environs de Saint-Clair, petit village de la côte varoise que Cross ne quitta plus guère à la fin de sa vie. Isabelle Compin (1970) la situait autour des années 1905-1907, tandis que Pierre Granville préférait la dater des années 1907-1908. C'est en tout cas le moment où Cross privilégie ce médium. Jusqu'en 1903, il en fait un usage restreint, soit pour rehausser un croquis, soit pour préparer un tableau (cf. l'étude pour la 'Calanque des Antibois', inv. DG 585). Après 1903, l'aquarelle est employée d'une manière plus systématique : elle reste un moyen de notation pour préciser par exemple un accord de couleurs pour un tableau en cours d'exécution ou afin de servir d'aide-mémoire pour des oeuvres futures, mais elle est aussi employée pour elle-même. Dans une lettre à Angrand, datée de mars 1900, Cross écrit ainsi : 'Depuis quelques jours, je me repose de mes toiles par des essais d'aquarelle et des esquisses en me servant de cette matière. C'est amusant. L'absolue nécessité d'être rapide, hardi, insolent même, apporte dans le travail une sorte de fièvre bienfaisante après les soirs de langueurs passés sur les peintures dont l'idée première fut irréfléchie' (Isabelle Compin, 1964). L'aquarelle, en effet, par sa nature même, apporte à l'artiste, absorbé par la technique lente de la peinture à l'huile, une manière de délassement. L'utilisation qu'il en fait - rapidité de la notation, liberté du geste, éclat des couleurs - est éblouissante, comme en témoigne cette feuille qui contraste avec les productions de Signac à la même époque. C'est à une véritable synthèse de paysage qu'il parvient ici par le seul art de la couleur.

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, donation, Dijon, musée des beaux-arts

Date acquisition

1969 acquis ; 1976 entrée matérielle

Ancienne appartenance

Vente, 1921, Paris, vente atelier Cross, 28 octobre, 1921, Paris ; Collection privée, Laporte Eugène ; Vente, 1938, Paris, vente Laporte, 17 mars, 1938, Paris, (n° 24 (sous le titre 'Paysage')) ; Collection privée, Weill Léon-Louis ; Collection privée, Granville Pierre et Kathleen, 1960

Informations complémentaires

Exposition

H.E. Cross, Paris : Galerie Bernheim-Jeune, 1937 (n° 60 sous le titre 'Paysage') L'Art des collections : Bicentenaire du musée des beaux-arts de Dijon, Dijon : musée des beaux-arts, 2000 (Cat. D 32 p.365) Passeurs d'art : Hommage à Pierre et Kathleen Granville donateurs du musée des Beaux-Arts de Dijon, Dijon : musée des beaux-arts, 18 novembre 2006 - 29 janvier 2007

Bibliographie

Lemoine (Serge), musée des beaux-arts de Dijon : Donation Granville : catalogue des peintures, dessins, estampes et sculptures, tome 1 : oeuvres réalisées avant 1900, Ville de Dijon, 1976 (n° 57 p. 87, reprod.)

La Colline_0