Fontainebleau, aux gorges d'Apremont

Identification du bien culturel

N°Inventaire

66.2.1

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Fontainebleau, aux gorges d'Apremont

Précision auteur

COROT : Paris, 1796 ; Ville d'Avray, 1875

Ecole-pays

France

Période de création

2e quart 19e siècle

Millésime de création

1834

Mesures

H. 33.5 ; L. 41.5 ; H. avec cadre 52.3 ; L. avec cadre 61 ; P. avec cadre 8.2

Inscriptions

Signature, inscription, numéro d'inventaire

Précisions inscriptions

Signé, annoté en bas à droite : Vente COROT ; sur la toile (au dos), numéro d'inventaire : 66.2.1 ; tampon : douane Central ; sur le châssis, inscription : Musée des Beaux-Arts de Pau ; numéro d'inventaire : 66.2.1 ; étiquette : Yamato fine arts. Catal n°26 ; étiquette : Dossier Camille Corot au Japon ; étiquette : Dossier Foret de Fontainebleau ; sur le cadre, inscription : Cadre musée Pau ; inscription : 23 / 46 ; étiquette : Dossier Corot, Nature, Emotion, Souvenir

Description

Huile sur papier marouflé sur toile

Contexte historique

Historique

D'un abord moins attirant que nombre de paysages de Camille Corot, cette étude se singularise dans le corpus de l'artiste par son apparence austère et comme expérimentale. On sait que l'artiste a fréquenté dès 1822 et donc très tôt la forêt de Fontainebleau en arpentant comme tous les futurs apprentis barbizonesques ces principales curiosités naturelles. Toutefois, cette pochade brossée sur le motif ne renseigne guère sur le site malgré son titre tout à fait précis et quasi topographique . Par contre, elle apparaît d'un intérêt capital pour comprendre la démarche analytique du peintre que l'on a parfois un peu trop réduite à un simple divertissement pictural et en quelque sorte sensuel. En effet, le motif principal semble ici se réduire au traitement de la futaie, étrange magma informe d'où émerge l'architecture désarticulée de quelques troncs d'arbres. Sur une préparation légère où prédominent les ocres-bruns, Camille Corot a posé de fins glacis qui tirent les ombres sur des verts épinards profonds et permettent une variété de nuances que l'on ne perçoit guère sur une première approche. Véritable anti-sujet, ce sous-bois prend valeur de manifeste par l'évidente qualité de son traitement et son approche autant rationnelle que sensible de la lumière. Il faut le souligner, l'artiste a souvent traité de la végétation, des arbres ou de la forêt mais rarement avec une telle intensité. En évacuant l'anecdote ou le pittoresque, Camille Corot s'est offert un véritable exercice de peinture pure livrant ici une part de son libre génie. (GA. Catalogue peinture du XIXe siècle)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat, Pau, musée des beaux-arts

Date acquisition

1966

Ancienne appartenance

Galerie Diéterle, Paris.

Informations complémentaires

Exposition

Madrid Ferrare 2005-2006 Madrid, 2005, Museo Thyssen-Bornemisza, Corot, Nuturaleza, emoción, recuerdo, Ferrare, 2005-2006, Corot, Natura, emozione, ricordo. cat., Madrid, musée Thyssen- Bornemisza, 2005. cat., Ferrare, Ferrara Arte S.P.A, 2005. (Madrid Ferrare 2005-2006, cat. Madrid, n° 6, repr. p. 124, repr. d'un dét. p. 118, cat. Ferrare, n° 5, repr. 120)#Pontevedra, 2006, Centre Social Caixanova, La Escuela de Barbizón. cat.: Pontevedra, Centre Social Caixanova, 2006. (Pontevedra 2006, p. 36, repr. p. 37)#Paris 2007 Paris, 2007, musée d'Orsay, La Forêt de Fontainebleau, un atelier grandeur nature. cat.: Paris, musée d'Orsay / RMN, 2007, n° 15, p. 189. (Paris 2007, n° 15, p. 189)#Szentendre 2007-2008 Szentendre, 2007-2008, musée Ferencsy, Barbizon, sous le pinceau des français et des hongrois. cat.: Szentendre, musée Ferencsy / PMMI, 2007. (Szentendre 2007-2008, n° 7, repr. p. 133, repr. et cit. p. 163.)#Tokyo, musée national d'Art occidental / Kobe, Kobe City Museum, Corot. Souvenir et Variations, 2008. cat.: Tokyo, musée national d'Art occidental / Le Yomiuri Shimbun, 2008. (Tokyo Kobe 2008, repr. p. 70.)#Reims, 2009, musée des Beaux-Arts, de Corot à l' Art Moderne, Souvenirs et variations. cat. : Reims, musée des Beaux-Arts / musée du Louvre Editions, 2009. (Reims 2009, n° 11, repr. p. 65.)

Bibliographie

Ojalvo 1966 OJALVO (David), Un tableau de Corot , Revue du Louvre, n° 45, 1966. (Ojalvo 1966, p. 367-368) OJALVO (David), Catalogue sommaire, Pau, musée des Beaux-Arts de Pau, 1967. (Ojalvo 1967, p. 29, n. n°, repr. pl. II) COMTE (Philippe), Catalogue des peintures, Pau, musée des Beaux-Arts de Pau, 1978, n.p. (Comte 1978, n. p., repr.) COMTE (Philippe), Catalogue des peintures, Pau, musée des Beaux-Arts de Pau,1993, n.p. (Comte 1993, n. p., repr.) cat. expo. Nantes Paris Plaisance 1995, cité uniq. (cat. expo. Nantes Paris Plaisance 1995, cit. p. 455) Nouvelle Gazette de Hongrie 2007 L'Ecole de Barbizon à Szentendre , Nouvelle Gazette de Hongrie, n° 45, décembre, 2007. (Nouvelle Gazette de Hongrie 2007, repr. p. 20.) AMBROISE (Guillaume), SEGURA (Patrick), VAZQUEZ (Dominique), Peintures du XIX ème siècle, musée des Beaux-Arts de Pau, Bordeaux, Le Festin, 2007. (Ambroise Ségura Vazquez 2007, p. 54, repr. p. 55 et p. 143.)