Retable d'Issenheim

Identification du bien culturel

N°Inventaire

88.RP.139

Dénomination

retable, polyptyque

Titre

Retable d'Issenheim

Précision auteur

1470 entre, 1480 et ; 1528 entre, 1532

Ecole-pays

Allemagne

Période de création

1er quart 16e siècle

Millésime de création

1512 entre, 1516 et

Matériaux - techniques

tempera, huile, bois (tilleul)

Mesures

- Visite de saint Antoine à saint Paul, Concert des Anges (revers) : H. 2,92m ; l. 1,65m (avec cadre)#- Tentation de saint Antoire, Nativité (revers) : H. 2,92m ; l. 1,65m (avec cadre)#- Annonciation, Crucifixion (moitié gauche) : H. 2,92m ; l. 1,67m (avec cadre)#- Résurrection, Crucifixion (moitié droite) : H. 2,92m ; l. 1,67m (avec cadre)#- Saint Sébastien : H. 2,55m ; l. 1,00m (avec cadre)#- Saint Antoine : H. 2,55m ; l. 1,00m (avec cadre)#- Mise au tombeau : H. 0.84m ; l. 3,66m (avec cadre)

Inscriptions

Inscription

Précisions inscriptions

ILLVM OPORTET CRESCERE, ME AUTEM MINUI (Il faut qu'Il croisse et que je diminue, Crucifixion, m. d.)

Description

Retable peint et sculpté à trois ouvertures. Le couronnement sculpté a disparu après la Révolution française.

Etat du bien

État moyen

Source représentation

Nouveau Testament

Contexte historique

Genèse

Oeuvre en rapport

Historique

Provient de l'ancien couvent des Antonins d'Issenheim ; la partie sculptée du retable est attribuée à Nicolas de Haguenau et à son atelier, vers 1510, tilleul polychrome (polychromie moderne, XVIIIe siècle ?), voir inv. SB 69.#Les volets peints par Grünewald s'ouvraient sur une caisse centrale attribuée à Nicolas de Haguenau. Elle comporte les figures monumentales de saint Augustin, saint Antoine et saint Jérôme. Les sculptures de la prédelle, attribuées à l'atelier de Nicolas de Haguenau, représente le Christ entouré des apôtres, tous en bustes.

Lieu de création/utilisation

Haut-Rhin ; Issenheim (lieu de provenance)

Utilisation / Destination

pratique religieuse

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, ancien fonds, Colmar, musée d'Unterlinden

Ancienne appartenance

Présent dans les collections du musée dès sa création (transféré en 1852 avec le fonds de l'ancien musée national de Colmar)

Informations complémentaires

Bibliographie

- Livret-indicateur du Musée de Colmar, Colmar, 1860, p. 53-54, 64-65, 67, n° 137-138, 172-174, 178-181. - Catalogue du Musée de Colmar, 2e édition, Colmar, 1866, p. 460-63, n° 163-171. - Charles Goutzwiller, Le Musée de Colmar (...), 2e édition, Colmar-Paris, 1875, p. 72-81. - Franz Xaver Kraus, Kunst und Alterthum im Elsass-Lothringen, t. II, Ober-Elsass, Strasbourg, 1884, p. 350-360. - Heinrich Alfred Schmid, Die Gemälde und Zeichnungen von Matthias Grünewald, Strasbourg, Verlag von W. Heinrich, 1911, p. 86-194. - Louis Réau, Mathias Grünewald et le Retable de Colmar, Nancy-Paris-Strasbourg, Berger-Levrault éditeurs, 1920. - Claude Champion, Le Musée d'Unterlinden à Colmar (...), Paris, 1924, p. 33-34, 62-66, n° 40-48. - Arthur Burkhard, Mathias Grünewald : Personality and Accomplishmentx, Cambridge, Massachusetts : Harvard University Press, 1936 - Jean-Jacques Waltz, Le Musée d'Unterlinden à Colmar (...), Paris, 1938, p. 8-13, 58-61, n° 40-48. - W. K. Zülch, Der historische Grünewald : Mathis Gothardt-Neithardt, Münich, F. Bruckmann Verlag, 1938. - Guido Schoenberger, The drawings of Mathis Gothart Nithart called Gruenewald, New York, H. Bittner and Company, 1948. - Jean-Jacques Waltz, Le Musée d'Unterlinden à Colmar (...), Colmar-Paris, 1951, p. 46-11, 57-61, n° 40-48. - Jean-Jacques Waltz, Le Musée d'Unterlinden à Colmar (...), 4e édition, Colmar-Paris, 1954, p. 6-11, 57-61, n° 40-48. - Pierre Schmitt, Le Musée d'Unterlinden à Colmar (...), Colmar, 1964, p. 405-49, n° 40-52. - Georg Scheja, Der Isenheimer Altar des Matthias Grünewald (Mathis Gothart Nithart), Cologne, Verlag M. DuMont Schauberg, 1969. - Pierre Vaisse (introduction) et Piero Bianconi (documentation), Tout l'oeuvre peint de Grünewald, Paris, Flammarion, Collection Les Classiques de l'Art,1984. - H. Geissler, B. Saran, J. Harnest, A. Mischlewski, Grüenewald : Le Retable d'Issenheim, Fribourg-Paris, Office du Livre-Société française du Livre, 1974. - Ruth Mellinkof, The Devil at Isenheim. Reflections of Popular Belief in Grünewald's Altarpiece, Berkeley-Los Angeles-Londres, University of California Press, 1988. - Andrée Hayum, The Isenheim Altarpiece : God's Medicine and the Painter's Vision, Princeton, Princeton University Press, 1989. - Christian Heck et Esther Moensch-Scherer, Catalogue général des peintures du Musée d'Unterlinden, 1990, n° 139. - Sylvie Lecoq-Ramond éd.,Variations autour de la crucifixion : Regards contemporains sur Grünewald, Colmar, musée d'Unterlinden, 1993, vol. 1 : textes, vol. 2 : planches. -Sylvie Lecoq-Ramond éd., Regards contemporains sur Grünewald, actes de colloque, Colmar-Paris, musée d'Unterlinden - Adam Biro, 1995. - Pantxika Béguerie et Georges Bischoff, Le Maître d'Issenheim : Grünewald, Tournai, Casterman, 1996. - Sylvie Lecoq-Ramond éd., Otto Dix et les maîtres anciens, Colmar, musée d'Unterlinden, 1996. - Roland Recht éd., Le Texte de l'oeuvre d'art : la description, Strasbourg-Colmar, Presses universitaires de Strasbourg-musée d'Unterlinden, 1998. - Jacques Thuillier, Histoire de l'Art, Paris, Flammarion, 2002, repr. Tentation de St Antoine p. 280.

1/4
Retable d'Issenheim_0