BUSTE D'HOMME BARBU

Identification du bien culturel

N°Inventaire

0.354

Domaine

sculpture

Dénomination

buste

Titre

BUSTE D'HOMME BARBU

Précision auteur

Paris, 31 janvier 1820 ; Saint-Germain-en-Laye, 16 juillet 1884 ; femme Elle est la troisième et l'enfant tardive d'Esther Gradis et de Isaac Rodriguès-Henriques, descendants tous deux de grandes familles juives du bordelais. La sœur aînée de Léonie est la romancière Eugénie Foa* avec qui elle a plus de vingt ans d'écart Après le décès de son père, la jeune Léonie s'installe avec sa mère dans un immeuble parisien de la rue Montholon où habite déjà la famille Halèvy. Le 27 avril 1842, elle épouse leur fils aîné, Fromental. Elle a vingt-deux ans, il en a vingt et un de plus. Fromental Halévy est professeur au Conservatoire et secrétaire perpétuel de l'Académie des Beaux arts. L'opéra La Juive qu'il a composé en 1835 l'a déjà rendu célèbre. Il est un des illustres exemples de la rapide ascension sociale des juifs émancipés quelques décennies plus tôt. De leur union naissent deux filles : Esther née en 1843, mais qui va mourir jeune, et Geneviève née en 1849. Devenue Geneviève Strauss*, elle tiendra un des célèbres salons parisiens de la ' Belle époque '. Hannah Léonie et Fromental Halévy mènent la vie mondaine des célébrités parisiennes ; la jeune femme collectionne les œuvres d'art. Le peintre Eugène Delacroix qui fréquente leur demeure est toujours étonné par la foule de musiciens, d'acteurs et d'artistes qui s'y presse. Après le décès de son mari en 1862, elle se consacre plus intensément à la sculpture. Elle suit des cours avec Emmanuel Frémiet et fait ses débuts au Salon des Indépendants de 1877. Elle y expose notamment un buste de l'actrice Madame Krauss. Elle participe au Salon les années suivantes. Son époux reste une source d'inspiration ; un des bustes qu'elle réalise de lui orne une niche de la façade de l'Hôtel de ville à Paris, un autre est visible au musée de Versailles. Mais sa vie mondaine et ses talents sont maintes fois interrompus par des problèmes de santé. Elle séjourne à plusieurs reprises dans les cliniques du Docteur Blanche, spécialisé dans les maladies mentales. Très affectée par la mort de sa fille aînée Esther, disparue à l'âge de vingt-deux ans, Hannah Léonie Halévy a des relations difficiles avec sa seconde fille. En 1867, elle s'oppose à l'union de Geneviève avec le musicien Georges Bizet, non juif et sans fortune. Leur mariage, auquel elle n'assiste pas, aura quand même lieu

Ecole-pays

France

Période de création

3e quart 19e siècle

Millésime de création

1870

Matériaux - techniques

fonte, bronze

Mesures

63 H ; 48 L

Inscriptions

Daté, signé

Précisions inscriptions

ME. HALEVY 1870 (S.D. SOUS L'EPAULE GAUCHE)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, mode d'acquisition inconnu, Troyes, musée d'art d'archéologie et de sciences naturelles

Informations complémentaires

Commentaires

Sur piédouche