Le martyre de Saint Georges

Identification du bien culturel

N°Inventaire

Bx E 24 ; Bx M 7078 (autre numéro)

Domaine

peinture

Titre

Le martyre de Saint Georges

Précision auteur

Siegen (Westphalie), 1577 ; Anvers, 1640

Ecole-pays

Flandres

Période de création

1er quart 17e siècle

Millésime de création

1615 vers

Matériaux - techniques

peinture à l'huile, bois

Mesures

Hauteur sans cadre en cm 195 ; Largeur sans cadre en cm 159

Précisions sujet représenté

Le culte de saint Georges est d'origine légendaire. Né en Cappadoce ou évêque arien d'Alexandrie, il est dans la Légende Dorée un officier de la légion romaine qui sauve la fille d'un roi en tuant un dragon qui terrorisait la ville, sa Passion décrit son martyre, en 303 sous Dioclétien, dans d'effroyables supplices, et sa décapitation pour avoir refusé de sacrifier aux idoles. Il est considéré comme la réplique chrétienne des Grecs Persée, Hercule, Apollon, confrontés eux aussi à des monstres. Bien qu'apocryphe, son histoire connaît un succès extraordinaire en Orient, puis en Occident vers le XIe siècle.#Les Croisés adoptent saint Georges pour ses vertus chevaleresques et il patronne, entre autres, Gênes, Venise, l'Ordre anglais de la Jarretière, les archers, arbalétriers, armuriers, plumassiers... et les laboureurs, - Georges signifiant en grec : travailleur de la terre. Le plus souvent représenté en train de tuer le dragon, saint Georges subit dans notre tableau l'ultime phase de son martyre, ses mains sont attachées par un bourreau, un autre tient cachée l'épée, un grand prêtre l'exhorte encore à renoncer à sa foi, tandis que des anges descendent lui offrir la couronne des saints, au premier plan, l'armure, l'épée et le casque empanaché dont il a été dépouillé évoquent sa position sociale, la scène se passe devant un temple orné d'une statue d'Apollon musagète (conducteur des Muses). #Comme la plupart de ses contemporains formés en Italie, Rubens emprunte des motifs à la sculpture hellénistique qui donnent à son oeuvre un effet monumental, le torse du héros ressemble à l'Apollon du Belvédère, son regard suppliant rappelle celui de l'Alessandro morante (souvent utilisé par Rubens), le bourreau vu de dos est proche de l'Hercule Farnèse. Ces références sont visibles dans un grand tableau que Véronèse a peint sur le même sujet vers 1566 pour l'église San-Giorgio-in-Braida à Vérone, et dont Rubens a pu s'inspirer, en simplifiant la composition, durant son séjour italien au service du prince de Mantoue de 1600 à 1608. Les couleurs vives et fraîches, la liberté des formes, la profusion monumentale témoignent ici du sens baroque de Rubens.

Source représentation

Texte hagiographique, Jacques de Voragine : La Légende dorée

Contexte historique

Genèse

Lierre (édifice religieux, triptyque, ensemble dispersé), oeuvre en rapport, ensemble déposé, ensemble incomplet

Historique

Après son retour à Anvers, Rubens exécute de nombreux retables en accord avec le renouveau religieux succédant à la Contre-Réforme. Il est comblé de commandes dont celle, en 1615, de la Corporation des Arbalétriers de Lierre pour un triptyque destiné à l'autel de la chapelle Saint-Grommaire ; notre tableau formait le panneau central avec, de part et d'autre, Saint Georges et le dragon et Agnès et son agneau (non localisés depuis 1830). Le 19 thermidor An II (6 août 1794), les troupes françaises enlèvent le tableau et l'amènent à Paris. Génie de la peinture par son activité multiforme, par la profondeur de sa culture et la vigueur de son tempérament, par le dynamisme de ses formes et l'expressivité de son style, Rubens reste le modèle de l'art baroque.#Ancienne collection de l'Eglise Saint-Gommaire à Lierre ; Enlevé le 19 thermidor an II (6 août 1794) par les troupes françaises, il est transporté à Paris. Il est choisi le 14 Fructidor an X (1er septembre 1802) pour le Musée de Bordeaux. Les volets qui représentaient Sainte Agnès et l'agneau (Vlieghe suggère qu'il s'agit en fait de La Princesse de Silène) et Saint Georges et le Dragon furent acquis en 1808 par le marchand M.J.L. Nieuwenhuys, puis entrèrent dans les collections respectives de Sir Edward Gray et G. J. Vernen (1830)

Utilisation / Destination

décor d'architecture

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, attribution, Bordeaux, musée des beaux-arts

Date acquisition

1803

Ancienne appartenance

Eglise de Saint-Gommaire, Lierre ; Collections Royales Françaises, Paris, 1794

Lieu de dépot

En dépôt ; Bordeaux ; Musée des Beaux-Arts

Date de dépôt

1803

Informations complémentaires

Commentaires

Enlevé par les troupes françaises le 19 thermidor an II (6 août 1794)

Exposition

- 1947, Bordeaux, musée des beaux-arts, La vie du Musée de 1939 à 1947, (n° 47.) ;#- 1952-1953, Bordeaux, Galerie des Beaux-Arts, Les Chefs-d'oeuvre des Musées de Bordeaux, (n° 44.) ;#- 1964, Tel Aviv, musée des beaux-arts, Les trésors des Musées de Bordeaux, (n° 15.) ;#- 1970, Gand, musée des beaux-arts ; Laren, Singer Memorial Foundation, Chefs-d'oeuvre du musée des beaux-arts de Bordeaux, (n° 9.) ;#- 1977-1978, Paris, Grand Palais, Le siècle de Rubens dans les collections publiques françaises, (n° 117.) ;#- 1978, Bordeaux, Musée des Beaux-Arts, Hommage à Rubens : Ecole flamande du XVIIème siècle, Collections du musée des beaux-arts, (Petit Journal), (n° 1.)

Bibliographie

- Mensaert G.P., 'Le peintre amateur et curieux', Bruxelles, 1763, 2 vol. (T. I, p. 270.) ; Descamps J.B., 'Voyage pittoresque de la Flandre et du Brabant', Paris, 1769, (p. 133.) ; - Michel J.F.M., 'Histoire de la vie de P.P. Rubens', Bruxelles, 1771, (p. 161-162.) ; - Descamps J.B., 'Voyage pittoresque de la Flandre et du Brabant', Amsterdam, 1772, (p. 118.) ; - [Lacour P.], Notice des tableaux et figures exposés au Musée de la Ville de Bordeaux, Bordeaux, 1821, (n° 63.) ; - [Lacour P.], Notice des tableaux et figures exposés au Musée de la Ville de Bordeaux, Bordeaux, 1824, (n° 63.) ; - J. Smith, 'Catalogue raisonné of the Works of the Most Eminent Dutch and Flemish painters', London, 1830, t. II, (p. 47-48, n° 135.) ; - [Lacour P.], Notice des tableaux et figures exposés au Musée de la Ville de Bordeaux, Bordeaux, s.d., [1832], (n° 20.) ; - Van Grimbergen V.C., 'Historische levensbeschrijving van P.P. Rubens', Ridder, Heer Van Steen, enz. Rotterdam, 1840, (p. 152, p. 441-443.) ; - Van Hasselt A., 'Histoire de Rubens', Bruxelles, 1840, (p. 112-113, p. 275.) ; - [Lacour P.], Notice des tableaux et figures exposés au Musée de la Ville de Bordeaux, Bordeaux, s.d., [1841], (n° 104.) ; - [Lacour P.], Notice des tableaux et figures exposés au Musée de la Ville de Bordeaux, Bordeaux, s.d., [1850], (n° 306.) ; - Lacour P., Delpit J., Catalogue des tableaux, statues, etc. du Musée de Bordeaux, Bordeaux, 1855, (n° 330.) ; - Clément de Ris L., Les Musées de Province : Musée de Bordeaux, t.II, Paris, 1861, et Note G, Etat des tableaux adressés par le Musée central aux divers musées de province, en vertu du décret du 14 Fructidor, (p. 338-340.) ; - Clément de Ris L.,'Musées de Province, Musée de Bordeaux', in Revue Universelle des Arts, Paris, t. XII, 1860, (p. 18-19.) ; - Lacour P., Delpit J., Catalogue des tableaux, statues, etc. du Musée de Bordeaux. Nouvelle édition revue et augmentée des acquisitions faites jusqu'à ce jour par Gué O., Bordeaux, 1862, (n° 384.) ; - [Lacour P., Delpit J.], Catalogue des tableaux, statues, etc. du Musée de Bordeaux, avec un supplément de [Gué O.], 1863, (n° 384.) ; - [Lacour P., Delpit J.], Catalogue des tableaux, statues, etc... du Musée de Bordeaux, avec un supplément de [Gué O.], Bordeaux, 1864, (n° 384.) ; - [Lacour P., Delpit J.], Catalogue des tableaux, statues, etc... du Musée de Bordeaux, avec un supplément de [Gué O.], Bordeaux, 1869, (n° 384.) ; - Clément de Ris L., Les Musées de Province, Histoire et Description, Bordeaux, 1872, (p. 87-88.) ; - [Lacour P., Delpit J.], Catalogue des tableaux, statues, etc... du Musée de Bordeaux, avec un supplément de [O. Gué], Bordeaux, 1875, (n° 384.) ; - [Lacour P., Delpit J.], Catalogue des tableaux et statues, etc..., du Musée de Bordeaux avec un supplément de [Gué O.], Bordeaux, 1877, (n° 384.) ; - [Lacour P., Delpit J.], Catalogue des tableaux, statues, etc... du Musée de Bordeaux, avec un supplément de [O. Gué], (édition revue par E. Vallet du catalogue de 1877), Bordeaux, 1879, (n° 384.) ; - Vallet E., Catalogue des tableaux, sculptures, gravures, dessins, exposés dans les galeries du Musée de Bordeaux, Bordeaux, 1881, (n° 291.) ; - Guédy T., Musées de France et collections particulières, Paris, [1882 ou 1889], (p. 100-101, n° 292.) ; - Vallet E., Catalogue des tableaux, sculptures, gravures, dessins exposés dans les galeries du Musée de Bordeaux, Bordeaux, 1894, (n° 305.) ; - Vallet E., 'Le Musée de Bordeaux', in La Gironde littéraire et scientifique, Bordeaux, 1882, ; - Odevaere J., 'Liste générale des tableaux et objets d'art arrivés de Paris', in C. Piot, 'Rapport à M. le Ministre de l'Intérieur sur les tableaux enlevés à la Belgique en 1794 et restitués en 1815', Bruxelles, 1883, (p. 323, n° 106.) ; - Piot C., 'Rapport à M. le Ministre de l'Intérieur sur les tableaux enlevés à la Belgique en 1794 et restitués en 1815', Bruxelles, 1883, (p. 50, n° 201, p. 343, n° 42, et p. 388, n° 41.) ; - Rooses M., 'L'oeuvre de P.P. Rubens, histoire et description de ses tableaux et dessins', 4 vol., Anvers, 1886-1892, (t. II, p. 271-272, n° 438.) ; - Rooses M., 'Rubens, sa vie et ses oeuvres', Paris, 1888, (p. 271-273, n° 438-440.) ; - La Ville de Mirmont H. de, Histoire du Musée de Bordeaux (1801-1830), Bordeaux, t. I, 1899, (t. I, p. 75, 79, 92, 103-105.) ; - Gonse L., Chefs-d'oeuvre des Musées de France, Paris, 1900, (p. 83.) ; Bredius A., Nederlandsche Kunst in Provinciale Musea van Frankrijk, in Oud-Holland, Amsterdam, 1904, (p. 108.) ; - Galibert P., Chefs-d'oeuvre du Musée de Bordeaux, Bordeaux, 1906, (pl. 12 (Martyre de St-Just).-) ; - Alaux D., Musée de Peinture de Bordeaux, Catalogue des tableaux, Bordeaux, 1910, (n° 254.) ; - Saunier C., Les Villes d'art célèbres, Bordeaux, Paris, 1925, (p. 120.) ; - Manciet C., 'Le Musée de Bordeaux', in Collections publiques de France, Paris, 1931, (n° 31.) ; - Manciet C., Catalogue, Musée de Peinture et de Sculpture, 1933, (n° 138.) ; Ricaud T., 'Le Musée de peinture et de sculpture de Bordeaux de 1830 à 1870', in Revue Historique de Bordeaux, mai-juin 1935, (P. 99-100.) ; - Ricaud T., Le Musée de Peinture et de Sculpture de Bordeaux de 1830 à 1870, Bordeaux, 1938, (p. 23-24.) ; - Lecuyer R., Regards sur les Musées, t. I, Paris, 1949, (p. 39.) ; Desgraves L., Bordeaux, Paris, 1957, (p. 60.) ; - Martin-Méry G., 'Les chefs-d'oeuvre du Musée de Bordeaux au musée des beaux-arts de Gand. Bordeaux et son Musée', in Beaux-Arts, Numéro spécial: n° XV. Catalogue de la Foire des Antiquaires, Bruxelles, 1970, (p. 70.) ; - Martin-Méry G., 'Le Musée des Beaux-Arts de Bordeaux', in Les Muses, Paris, n° 40, 24 juin, 1970 ; - Martin-Méry G., 'Le Musée de Bordeaux', in Bulletin Annuel d'Informations de la Préfecture, Bordeaux, 25 avril 1970, (p. 23.) ; - Martin-Méry G., 'Le Musée des Beaux-Arts de Bordeaux', in Les Monuments Historiques de la France, Paris, n° 2, 1972, (p. 48.) ; - Vlieghe H., 'Corpus Rubenianum Ludwig Burchard', Bruxelles, 1973, (part. VIII, II, p. 39-42, n° 106, rep. fig. 21.) ; - Callego J., 'La peinture baroque et l'art de cour', in La grande histoire de la peinture, Genève, 1973, (p. 16.) ; - Martin-Méry G., 'Les enrichissements du musée des beaux-arts de Bordeaux', in l'Oeil, Paris, mai 1976, (p. 18.) ; - Cottaz M., 'Les Beaux-Arts à Bordeaux', in Le Spectacle du Monde, n° 200, Paris, 1978, (n° 200, repr. coul. p. 19.) ; - Jaffé M., 'Rubens. Catalogo completo', Milan, 1989, (p. 202, n° 287A.) ; - Boyer G., Champion J.L., Mille peintures des Musées de France, Paris, 1993, (p. 202-203, repr. en coul.) ; - Cazaux M.H., La peinture d'histoire flamande du XVIIe siècle au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, Maitrise d'Histoire de l'art (dact.), Université Michel de Montaigne - Bordeaux III, 1993-1994, (p. 71-77, repr.) ; - Maere J. de et Wabbes M., Illustrated Dictionary of 17th. Century Flemish Painters, Bruxelles, 1994, (T. I, p. 336-340.) ; - Ribemont F., Toscano G., 'The Virgin and child between St Jérôme and St Augustine' Perugino, Paris, 1996 (n° 12, p. 31, repr. coul.) ; - Ribemont F., Toscano G., 'La Vierge à l'Enfant entre saint Jérôme et saint Augustin' Le Pérugin, Paris, 1996 (n° 12, p. 31, repr. coul.)

Le martyre de Saint Georges_0