HERO ET LEANDRE : LEANDRE NOYE RETROUVE PAR LES NEREIDES

Identification du bien culturel

N°Inventaire

RF 1991-15

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

HERO ET LEANDRE : LEANDRE NOYE RETROUVE PAR LES NEREIDES

Précision auteur

Anvers, 1610 ; Bruxelles, 1690

Ecole-pays

Flandre

Période de création

3e quart 17e siècle

Millésime de création

1650 entre, 1656 et

Matériaux - techniques

peinture à l'huile, bois

Mesures

H. 22.5, l.30.5

Inscriptions

Monogramme

Précisions inscriptions

DT (M.b.g., peu lisible)

Précisions sujet représenté

Le motif du putto ailé renvoie à l'Hymen, la torche renversée à la fin tragique de cet amour. Neptune, sur sa coquille, s'éloigne après la tempête qui a fait périr Léandre. Assimilation profane de Léandre au Christ (dans l'esprit de la Contre-Réforme) : les Néréides, telles des Femmes au tombeau, l'enveloppent dans un linceul

Source représentation

Ovide : Les Héroïdes (XVIII), Musée poète : Héro et Léandre, Marino Giambattista : Lamento di Leandro

Contexte historique

Genèse

Copie, oeuvre en rapport, modello

Historique

Copie d'après Domenico Fetti, Héro et Léandre, Vienne, Kunsthistorisches Museum. Teniers a également reproduit le Héro et Léandre de Fetti dans son grand tableau La Galerie de peintures de l'archiduc Léopold-Guillaume, vers 1651-1653, Munich, Alte Pinakothek. Teniers était en quelque sorte le conservateur (camérier) du Cabinet de l'archiduc Léopold-Guillaume, lequel possédait une collection d'art hors du commun. Teniers a sans doute conseillé l'archiduc dans ses achats, mais il a surtout fait graver et publier à ses frais un choix de 243 tableaux de maîtres italiens, soit le Theatrum pictorium dont la première édition, suivie de plusieurs autres, parut à Bruxelles en 1660. Dès avant 1656, Teniers se mettait à la tâche en peignant de petits modelli pour ses graveurs, dont le présent exemple, donné à graver à Théodore Van Kessel. Teniers a ainsi délibérément rapetissé le tableau nettement allongé de Fetti pour le soumettre au format unifié des planches gravées. Il existe une autre copie de ce Fetti, censée porter le monogramme de Teniers, mais cette attribution demeure douteuse (toile, H. 56, l.83, depuis 1742 au moins dans la collection Spencer à Althorp, Grande-Bretagne ; vendue à Londres (Sotheby's) le 3 juillet 1985, no 60 ; en 1986 chez Van Haeften à Londres ; tableau repassé en vente publique comme Teniers à New York (Sotheby's) le 2 juin 1989, no 22 avec repr. en couleurs)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, achat, musée du Louvre département des Peintures

Date acquisition

1991

Ancienne appartenance

Varange baron de, Paris (vente Varange, Paris, 1852/05/26-27, n° 46 Teniers, qualifié de pastiche) ; Hertford marquis d' (1852) ; vente Paris, hôtel Drouot, 1991/03/27, n°56 (attribué à Teniers) ; galerie Eric Turquin, Paris (1991)

Informations complémentaires

Commentaires

Sur les quelque 240 modelli ayant servi aux graveurs du Theatrum, la moitié environ a figuré assez tôt dans la collection des ducs de Marlborough (chez John, le premier duc, 1662-1720) et sont signalés de fait à Blenheim Palace en 1740 pour être vendus chez Christie's à Londres en 1886, ce qui laisse penser que beaucoup d'autres, tels le cas de Héro et Léandre d'un cheminement inconnu avant 1852, existent encore et pourront ça et là refaire surface

Bibliographie

Musée du Louvre, nouvelles acquisitions du département des peintures, 1991-1995, Paris, 1996, p.94-97

1/2
HERO ET LEANDRE : LEANDRE NOYE RETROUVE PAR LES NEREIDES_0