L'UNION DU DESSIN ET DE LA COULEUR

Identification du bien culturel

N°Inventaire

Inv 553

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

L'UNION DU DESSIN ET DE LA COULEUR

Précision auteur

Il s'agit peut-être d'une copie par François Stiémar t(1680-1740)

Ecole-pays

France (?), Italie, Bologne (d'après)

Anciennes attributions

Stiémart François (Engerand,1899)

Millésime de création

1824 avant

Période de l’original copié

1er quart 17e siècle

Matériaux - techniques

peinture à l'huile, toile

Mesures

H. 85,l. 75 (anciennement agrandi)

Précisions sujet représenté

Ce tableau établit un parallèle entre la vie conjugale et les rapports liant le dessin,sous les traits d'un jeune homme attentif,avec le coloris,sous ceux d'une jeune femme tendrement sollicitée, le dessin,représenté parfois sous les traits d'Apollon,d'un vieillard tricéphale ou chenu ou encore d'une femme,a été représenté par Reni en gracieux jeune homme, il y a moins de précédents allégoriques pour la couleur,mais Reni lui a donné les traits d'une jeune femme modeste et respectueuse, à la fois nouvelle et ingénieuse,la réunion allégorique du dessin et de la couleur dans ce tableau n'a pas manqué de susciter des commentaires abondants et parfois savoureux

Contexte historique

Genèse

Copie

Historique

Copie d'après l'Union du dessin et de la couleur(Inv 534)de Guido Reni conservée au Louvre;anciennement agrandi,il est possible qu'il se confonde avec une copie de cette composition par François Stiémart(1680-1740)qui fut inventoriée en 1709-1710 par Nicolas Bailly,avec des dimensions un peu inférieures à celles du présent tableau(H. 72.9,l. 59.4,Engerand,1899,p. 621,no 870)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, mode d'acquisition inconnu, musée du Louvre département des Peintures

Date acquisition

1824 inscrit sur l'inventaire

Ancienne appartenance

Ancienne collection

Lieu de dépot

Dépôt ; Auxonne; musée Bonaparte

Date de dépôt

1876 déposé

Informations complémentaires

Commentaires

Il ne s'agit certainement que d'une simple coïncidence mais la date de l'acquisition du prototype de Reni par Louis XIV intervint à un moment où la querelle du dessin et du coloris,opposant les poussinistes,partisans du dessin,et les rubenistes,défenseurs du coloris,faisait rage au sein de l'Académie royale de peinture et de sculpture;ceci pourrait avoir contribué à la diffusion de sa composition par l'intermédiaire de copies assez nombreuses

Bibliographie

LOIRE Stéphane,musée du Louvre,département des peintures,Ecole Italienne,XVIIe siècle,1,Bologne,Paris,1996,p. 416