SAINT JEAN-BAPTISTE AU DESERT

Identification du bien culturel

N°Inventaire

Inv 531

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

SAINT JEAN-BAPTISTE AU DESERT

Précision auteur

Bologne, 1575 ; Bologne, 1642

Ecole-pays

Italie, Bologne

Période de création

2e quart 17e siècle

Matériaux - techniques

peinture à l'huile, toile

Mesures

H. 114,l. 97

Contexte historique

Genèse

Oeuvre en rapport, reproduit en gravure

Historique

Acheté pour la collection royale du peintre Jean-Antoine Julien de Parme pour 3000 livres en 1777 ; ce tableau a parfois été confondu avec une oeuvre de Reni sur le même sujet achetée pour Louis XV lors de la vente Carignan (musée des beaux-arts de Nantes) ainsi qu'avec un saint Jean-Baptiste au désert du Guerchin déposé par le Louvre au musée Fabre de Montpellier (Inv 88) ; sa composition est pourtant documentée grâce à une gravure au trait publiée au 19e siècle par Landon;il est impossible de préciser s'il ne s'agissait que d'une simple copie du tableau peint vers 1635 et conservé à Turin comme l'indique Pepper(1984) ; autres versions au musée des beaux-arts de Nantes et dans la Galerie Sabauda de Turin ; copie conservée dans l'église de Sainte-Sévère dans l'Indre(commandée en 1848 à Mlle Lécluse pour 600f) ; gravé par Charles Normand dans Landon (1832,pl.7)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, musée du Louvre département des Peintures

Date acquisition

1777 acquis;1793 entrée matérielle

Ancienne appartenance

Parme Jean-Antoine Julien de (peintre) ; coll. de la Couronne

Lieu de dépot

Dépôt ; Saint-Quentin ; musée Antoine Lécuyer

Date de dépôt

1872 déposé

Ancien dépôt

Muséum central des arts (à partir de 1793)

Informations complémentaires

Commentaires

Ce tableau a disparu pendant la Première Guerre mondiale, il n'existe aucune reproduction photographique mais seulement une gravure au trait publiée au 19e siècle par Landon

Bibliographie

LOIRE Stéphane, musée du Louvre, département des peintures, Ecole Italienne,XVIIe siècle, 1, Bologne,Paris, 1996, p. 410