LE CHRIST AU JARDIN DES OLIVIERS

Identification du bien culturel

N°Inventaire

Inv 527

Domaine

peinture

Titre

LE CHRIST AU JARDIN DES OLIVIERS

Précision auteur

Bologne,1575 ; Bologne,1642

Ecole-pays

Italie, Bologne

Période de création

1er quart 17e siècle

Millésime de création

1607 vers

Matériaux - techniques

peinture à l'huile, cuivre

Mesures

H. 57,l. 43

Source représentation

Nouveau Testament

Contexte historique

Genèse

Oeuvre en rapport, reproduit en gravure

Historique

Dessin préparatoire peut-être à Vérone à la Casa Bonduri au 18e siècle;copies dans plusieurs collections particulières et à San Fermo Maggiore de Vérone;gravé par Maria Cosway dans Griffiths(1802,pl. VIII),par Jeremias Falcke,par C.Normand dans Landon(1806,pl.22),par F.de Poilly,par Pierre Scalberge;Pepper a suggéré d'y reconnaître le pendant d'un Couronnement de la Vierge(peinture à l'huile sur cuivre,H. 66,l. 49,National Gallery de Londres)qui est pourtant de dimensions plus importantes;Volle(1988-89)a signalé un tableau de même sujet par Noël Coypel(1628-1707)conservé dans une collection particulière parisienne qui témoigne de l'influence de cette composition sur les artistes français du 17e siècle

Informations juridiques

Statut juridique

Musée du Louvre département des Peintures, propriété de l'Etat

Date acquisition

1668 acquis ; 1793 entrée matérielle

Ancienne appartenance

Loménie de Brienne Henri-Auguste de( ?,1637) ; Mazarin cardinal de (1653, 1661) ; Mazarin duc de ; Chevreuse duchesse de ; Marsy Gaspard (sculpteur) ; Louis XIV (1668) ; coll. de la Couronne

Lieu de dépot

Dépôt ; Sens;musée municipal

Date de dépôt

1895 déposé

Ancien dépôt

Muséum central des arts (à partir de 1793)

Informations complémentaires

Commentaires

La dédicace à Henri-Auguste de Loménie de Brienne, père du collectionneur Louis de Loménie de Brienne, qui figure sur la gravure de Pierre Scalberge (1637) permet de supposer que ce tableau lui avait peut-être appartenu dès 1637 avant Mazarin;donné par le duc de Mazarin à la duchesse de Chevreuse,c ollection du sculpteur Gaspard Marsy qui le vend à Louis XIV pour 3000 livres en 1668 ; ce tableau a fait l'objet, le 3 ou le 5 décembre 1671 d'une conférence de Jean Nocret prononcée devant l'Académie royale de peinture et de sculpture,dont le texte reste inédit (Paris, Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts, Ms 153)

Bibliographie

LOIRE Stéphane,musée du Louvre,département des peintures,Ecole Italienne,XVIIe siècle,1,Bologne,Paris,1996,p. 407