LA VIERGE A L'ENFANT AVEC SAINT FRANCOIS (ou SAINT ANTOINE DE PADOUE)

Identification du bien culturel

N°Inventaire

INV 791

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

LA VIERGE A L'ENFANT AVEC SAINT FRANCOIS (ou SAINT ANTOINE DE PADOUE)

Précision auteur

Bologne,1581 ; Naples,1641

Ecole-pays

Italie, Bologne

Période de création

1er quart 17e siècle

Millésime de création

1621 vers, 1623 et

Matériaux - techniques

peinture à l'huile, cuivre

Mesures

H. 43,l. 36

Contexte historique

Genèse

Oeuvre en rapport, reproduit en gravure

Historique

Dessins préparatoires conservés à la Royal Library de Windsor Castle (Inv 821, Inv 822, Inv 1186) ; copies au musée Baron Martin de Gray et dans des collections particulières ; gravé par Philibert Boutrois dans Landon (1804, pl. 94), par Charles Normand dans Landon (1806,pl.18), par un anonyme du 19e siècle dans Toulongeon (1802, pl. 771)

Utilisation / Destination

pratique votive : culte de la Vierge

Informations juridiques

Statut juridique

Musée du Louvre département des Peintures, propriété de l'Etat

Date acquisition

1687 acquis;1798 entrée matérielle

Ancienne appartenance

Barberini cardinal Francesco (légat du pape Urbain VIII en France) ; Médicis Marie de (1625) ; Jabach Everharderhard ; Créquy Charles III maréchal de ; Créquy duchesse de ; Louis XIV (1687) ; coll. de la Couronne

Ancien dépôt

Muséum central des arts (à partir de 1798), déposé au musée de Toul de 1895 à 2004

Informations complémentaires

Commentaires

Offert par le cardinal Barberini à la reine Marie de Médicis en 1625,acheté à Jabach par le maréchal de Créquy, acheté par Louis XIV à la duchesse de Créquy avec un Moïse sauvé des eaux de Véronèse (musée des beaux-arts de Dijon) en 1687 ce tableau a disparu du musée de Toul, Brejon de Lavergnée et Volle l'ont mentionné en 1988 comme détruit dans l'incendie de ce musée mais Spear (1982) l'avait encore vu en 1972 dans un bâtiment municipal

Bibliographie

LOIRE Stéphane,musée du Louvre,département des peintures,Ecole Italienne,XVIIe siècle,1,Bologne,Paris,1996,p. 395