verrière allégorique du Crépuscule

Désignation

Dénomination de l'objet

Verrière

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Verrière allégorique

Appelation d'usage

Crépuscule

Titre courant

Verrière allégorique du Crépuscule

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Val-d'Oise (95) ; Enghien-les-Bains ; 5 rue Alphonse Haussaire ; maison d'artiste du peintre verrier Louis-Ernest Haussaire

Numéro INSEE de la commune

95210

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Enghien-les-Bains

Adresse de l'édifice

Alphonse Haussaire (rue) 5

Nom de l'édifice

Maison d'artiste du peintre verrier Louis-Ernest Haussaire

Référence Mérimée de l'édifice

IA95000301

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Escalier

Description

Catégorie technique

Vitrail

Matériaux et techniques d'interventions

Verre transparent : grisaille sur verre

Description matérielle

Ce vitrail, par ses qualités esthétiques, iconographiques et techniques est un véritable chef d'œuvre Art nouveau. Le peintre a utilisé ici une technique audacieuse réservée au vitrail civil : il met en œuvre une grande variété de verres opalescents, nouvellement connus en France depuis l'Exposition universelle de 1889 avec les pièces des verriers américains Lafarge et Tiffany. Ces verres sont juxtaposés par Haussaire avec des verres plats lisses et traditionnels. On trouve des verres dichroïdes opalescents roses, des verres striés et chamarrés. La grisaille est utilisée avec parcimonie et se réduit à traduire les chairs.

Indexation iconographique normalisée

Femme, paysage, arbre, fleur

Description de l'iconographie

La mise en scène évoque un paradis végétal dans lequel s'intègre la figure féminine à la pose maniérée assise sur un siège stylisé au premier plan. Sa chevelure abondante est retenue par un bijou et par des rubans qui s'enroulent autour des arbres environnants. La compostion est proche de celles du peintre et affichiste contemporain Alphonse Mucha. Les fleurs représentées, daturas et pavots rappellent les compositions naturalistes de l'ornemaniste Emile Gallé.

Dimensions normalisées

L = 1,22 ; h = 1,50

Inscription

Signature, date, inscription concernant l'iconographie

Précisions sur l'inscription

Transcription de la signature : Haussaire Lille ; transcription de l'inscription concernant l'iconographie dans le cartouche en bas de la verrière : Aux lueurs du couchant vois fumer les hameaux / La vapeur monte et passe ainsi s'en vont nos maux / Gloire, ambition, renommée / Nous brillons tour à tour jouet d'un fol espoir / Tel ce dernier rayon, ce dernier vent du soir / Dore et berce un peu de fumée

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Haussaire Louis-Ernest (peintre-verrier)

Siècle de création

1er quart 20e siècle

Année de création

1902

Description historique

Cette verrière, réalisée par le peintre verrier lillois Louis-Ernest Haussaire en 1902, a été disposée en 1907 dans une grande baie cintrée éclairant l'escalier de sa maison enghiennoise. La baie étant exposée à l'ouest, le coucher de soleil embrase d'une façon spectaculaire la verrière en fin de journée. Le texte choisi par le peintre verrier pour accompagner l'œuvre est emprunté à la deuxième strophe du poème de Victor Hugo, 'Promenade', publié en 1825 dans 'Odes et Ballades'.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2009

Date de rédaction de la notice

2010

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Ile-De-France - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel 115, rue du Bac 75007 Paris - 01.53.85.59.93

verrière allégorique du Crépuscule
verrière allégorique du Crépuscule
© Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
Voir la notice image