chaîne de préparation de la pâte à porcelaine dite marche à pâte (2 machines à broyer, machine à pressurer, 2 machines à extruder)

Désignation

Appelation d'usage

Chaîne de préparation de la pâte à porcelaine ; marche à pâte

Titre courant

Chaîne de préparation de la pâte à porcelaine dite marche à pâte (2 machines à broyer, machine à pressurer, 2 machines à extruder)

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Haute-Vienne (87) ; Limoges ; 28 rue Donzelot ; usine de porcelaine Alluaud, puis Charles Field Haviland, puis G.D.M., puis G.D.A., puis S.L.G.P., puis Royal-Limoges

Numéro INSEE de la commune

87085

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Limoges

Canton

Limoges-Le Palais

Lieu-dit

Les Casseaux

Adresse de l'édifice

Donzelot (rue) 28

Nom de l'édifice

Usine de porcelaine Alluaud, puis Charles Field Haviland, puis G.D.M., puis G.D.A., puis S.L.G.P., puis Royal-Limoges

Référence Mérimée de l'édifice

IA87000220

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Dans l'atelier de préparation de la pâte à porcelaine.

Description

Catégorie technique

Industrie de la céramique - du verre et des matériaux de construction

Structure et typologie

Matériau d'origine minérale (pâteux, produit brut), fonctions successives

Description matérielle

Cette chaîne de préparation de la pâte à porcelaine, appelée marche à pâte, se compose de deux broyeurs à galets (IM87001742), de deux systèmes de délayage (cuves en béton équipées d'axes munis de pales et de pompes - non étudiées), d'un filtre-presse (IM87001743) et de deux désaéreuses (IM87001745 et IM87001746). Les matières composant la pâte à porcelaine sont introduites à l'état sec dans les broyeurs à galets, où l'on y ajoute de l'eau. Après broyage, la pâte liquide, appelée barbotine, est conduite vers les délayeurs pour empêcher sa sédimentation. Reprise par des pompes, cette pâte liquide est soumise à l'action des filtres-presses pour abaisser son taux d'humidité. Les galettes de pâte obtenues sont brisées ; les morceaux de pâtes sont ensuite introduits dans l'une des deux machines à extruder (de tailles différentes) appelées désaéreuses, pour supprimer l'air qu'ils contiennent et former des boudins de pâte de diamètre adapté à l'utilisation future.

État de conservation (normalisé)

En état de marche

Historique

Siècle de création

2e moitié 20e siècle

Description historique

Cet atelier de préparation de la pâte date du début du 20e siècle. Ses équipements datent de la seconde moitié du 20e siècle. Une partie des machines ne sont plus utilisées depuis quelques années, et doivent être supprimées (broyeurs). Les matières premières composant la pâte sont désormais directement livrées en sac, prêtent à être dosées et délayées.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel (enquête partielle, commune de Limoges)

Dénomination du dossier

Dossier avec sous-dossier

Partie constituante

Machine à broyer (2), machine à pressurer, machine à extruder (2)

Références des parties constituantes étudiées

IM87001742, IM87001743, IM87001745, IM87001746

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine, Maison de la Région - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Limoges - 27, boulevard de la Corderie - CS 3116 - 87031 Limoges Cedex 1 - 05 55 45 19 00

chaîne de préparation de la pâte à porcelaine (2 machines à broyer, machine à pressurer, 2 machines à extruder) : marche à pâte
chaîne de préparation de la pâte à porcelaine (2 machines à broyer, machine à pressurer, 2 machines à extruder) : marche à pâte
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image