machine à séparer un mélange (No 3) : trieur alvéolaire (ligne de tri de graines)

Désignation

Dénomination de l'objet

Machine à séparer un mélange

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Trieur alvéolaire

Numéro artificiel de différenciation de l'objet

3

Titre courant

Machine à séparer un mélange (No 3) : trieur alvéolaire (ligne de tri de graines)

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Vaucluse (84) ; Carpentras ; 34 avenue Bel-Air ; moulin puis usine de sélection de semences et usine de produits agro-alimentaires (graineterie) : Maison Albert Simon dite Le Moulin, Graineterie Aimé Roux dite Usine de Souville, Etablissements Aimé Roux, Usine Bel Air, Fra Décorticage

Numéro INSEE de la commune

84031

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Carpentras

Canton

Carpentras

Adresse de l'édifice

Bel-Air (avenue) 34

Nom de l'édifice

Moulin puis usine de sélection de semences et usine de produits agro-alimentaires (graineterie) : Maison Albert Simon dite Le Moulin, Graineterie Aimé Roux dite Usine de Souville, Etablissements Aimé Roux, Usine Bel Air, Fra Décorticage

Référence Mérimée de l'édifice

IA84000453

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Machine répartie sur les trois étages

Description

Catégorie technique

Industrie liée à l'alimentation

Structure et typologie

À électricité, matériau d'origine végétale (solide en grain, produit semi-fini, produit fini)

Matériaux et techniques d'interventions

Bois, métal, zinc

Description matérielle

Le trieur alvéolaire est posé sur un support en bois. Il est surmonté par une trémie d'alimentation en bois. Il se compose d'un tambour cylindrique incliné en tôle de zinc, pourvue d'alvéoles fraisées à l'intérieur et en tôle pleine à l'extérieur. Ce tambour est mis en rotation par un moteur électrique. Les graines à trier sont déversées dans une première trémie métallique située à l'intérieur d'un caisson de bois. Les graines sont introduites au centre du tambour, via la deuxième trémie. Les graines à trier, de dimensions compatibles avec celles des alvéoles, tombent dans ces cavités. Toutes les graines en saillie sur cette surface sont raclées par une palette en bois articulée réglable : celle-ci se trouve dans le prolongement d'une auge réceptrice des rebuts. Une vis sans fin permet l'évacuation de ces corps étrangers en direction de l'ensachage. Les graines triées sont au bas du tambour et cheminent vers la sortie, grâce à la pente, puis vers l'ensachage. Ce trieur alvéolaire est dit à simple effet car il ne comporte que des alvéoles de même diamètre (d = 2 mm). Il est destiné à trier de petites graines telles que celles du trèfle, de la lavande, du mélilot, etc. Une autre ligne de tri de graines, composée aussi d'un trieur alvéolaire (non étudié), existe pour des graines un peu plus grosses.

Dimensions normalisées

L = 250 ; d = 55

État de conservation (normalisé)

En service

Inscription

Inscription concernant le fabricant (imprimée, sur l'oeuvre, français), inscription technique (imprimée, sur l'oeuvre, français), inscription (sur étiquette, imprimée, incomplète, français)

Précisions sur l'inscription

Inscription concernant le fabricant : CLERT / CONSTRUCTEUR / Georges BISCARA Succ. / à NIORT (Deux-Sèvres) ; inscription technique : TRIEUR CLERT 300 MEDAILLES / OR & ARGENT / Exp[tions]. UNIVERSELLES PARIS 1878-1889 / EXPOSITION PARIS 1900 / MEDAILLE D'OR ; inscription : Petite Vitesse / NIORT-PV / 11-9-16 (incomplet).

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Clert (constructeur)

Lieu de création

Poitou-Charentes, 79, Niort

Siècle de création

1er quart 20e siècle

Description historique

Le trieur alvéolaire date du 1er quart du 20e siècle. Il a été fabriqué par le constructeur Clert (Georges Biscara successeur) à Niort dans les Deux-Sèvres. D'après l'étiquette encore collée sur le support en bois de la machine, il est parvenu à la graineterie par chemin de fer en septembre 1916. Cette machine a été largement médaillée aux expositions de 1878, 1889, 1900 : sa conception date donc du 4e quart du 19e siècle.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel
Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66