peintures monumentales des parties hautes du mur nord de la salle du trésor : le Dit des trois morts et des trois vifs

Désignation

Dénomination de l'objet

Peinture monumentale

Titre courant

Peintures monumentales des parties hautes du mur nord de la salle du trésor : le Dit des trois morts et des trois vifs

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Somme (80) ; Saint-Riquier ; abbaye Saint-Riquier (non étudiée)

Numéro INSEE de la commune

80716

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Picardie

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ailly-le-Haut-Clocher

Canton

Ailly-le-Haut-Clocher

Nom de l'édifice

Abbaye Saint-Riquier (non étudiée)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Salle du trésor, mur nord

Description

Catégorie technique

Peinture murale

Matériaux et techniques d'interventions

Enduit (support) : fresque (?)

Description matérielle

Les peintures, au nombre de deux, sont placées dans les parties hautes de la paroi nord. Chacune d'elle suit le contour des lunettes formées par les retombées des voûtes des deux travées de la salle. Ces voûtes retombent sur des culots dont l'alignement détermine la limite inférieure des peintures qui sont soulignées par une bande inférieure dans laquelle un texte relatif au dialogue entre les personnages est inscrit.

Indexation iconographique normalisée

Scène (cavalier, oiseau, fond de paysage, château)
scène (squelette, cavalier, fond de paysage, château)

Description de l'iconographie

Dans la scène gauche, dans un fond de paysage arboré et vallonné où se distinguent un château et un autre ensemble fortifié, trois jeunes cavaliers richement vêtus regardent vers la droite. Effrayés par la vision qui se dresse devant eux, ils lâchent les brides de leurs chevaux qui se cabrent, et laissent échapper deux faucons. Dans la scène droite, également sur un fond de paysage semblable au précédent avec à nouveau à l'arrière plan la représentation d'un château à droite et d'un village au centre et d'une ville fortifiée à gauche, trois morts interpellent les cavaliers, à proximité d'un carrefour marqué d'une croix de cimetière. Deux des morts sont semblables à des squelettes et le troisième, encore en état de décomposition, est éviscéré et rongé par les vers. Les squelettes portent encore leur linceul. L'un est armé d'une lance, l'autre tient une faux, symbole de la mort et le dernier tient une pelle. Dans la bande qui cerne les parties basses de la peinture, le dialogue échangé par les morts et les vifs est organisé en six quatrains.

Dimensions normalisées

Dimensions non prises (oeuvre inaccessible).

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

L'aspect très net permet de soupçonner une forte intervention sur la peinture, particulièrement visible sur les inscriptions. La seule restauration documentée eut lieu en 1960 et consista en un nettoyage, un enlèvement d'anciens repeints, un refixage de la peinture écaillée et un rebouchage des trous. Des traces de restauration à tratteggio indiquent que l'oeuvre a subi également plusieurs repeints.

Inscription

Inscription concernant l'iconographie (peinte, sur l'oeuvre, français)

Précisions sur l'inscription

Inscriptions du côté gauche : Mon povre cour de paour me tremble/ qua[n]t trois mortz ainsy voy ensamble/ deffigurez hydeux divers/ tous pourris et me[n]gietz de vers ; Ostons du monde les plaisirs/ malvais voloir et faulx desirs/ car de la mort tous les destrois/ nous passerons come ces trois ; Il n'y a point de desconfort/ obeir nous fault a la mort/ par quoy nous tous je[u]nes et vieulx/ avons la mort deva[n]t noz yeulx. Inscriptions du côté droit : Nous vous denonchons tout pour voir/ quilz vous comment mort rechepvoir/ telz com[m]e vous ung ta[m]ps no[u]s fumes/ et telz seres com[m]e nous somes ; Vous qui etses oultrecuidiez/ plus briefveme[n]t que ne cuidiez/ la mort en tous ta[m]ps vo[u]s espie/ pour vous oster du corps la vie ; O folles gens mal advisees/ qui estes du hault lieu privees/ penses à la mort trescertainne/ et leschies la Joye mondainne

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

Dom Philippe de Valois (?, donateur)

Siècle de création

1er quart 16e siècle

Année de création

1521

Description historique

L'iconographie est conforme à la légende du dit des trois morts et des trois vifs imprimée à la fin du 15e siècle, dans le sens où les trois vivants sont représentés à cheval, probablement revenant de la chasse, comme en témoignent les oiseaux qu'ils transportent avec eux. Elle s'en écarte toutefois en ne représentant pas l'ermite, sujet de cette vision, assis près de sa cabane et qui égraine son rosaire, ainsi que le chien de chasse s'échappant avec sa laisse. Les quatrains inscrits sous les scènes correspondent approximativement au texte édité par Guyot Marchant en 1486. Il n'est pas certain que ces peintures aient été données par dom Philippe de Valois, comme le reste du décor, cependant cet ensemble de peinture est contemporain des autres scènes et présente les mêmes caractéristiques stylistiques. La composition savante qui met en scène les vivants et les morts dans un paysage très bien observé témoigne de la grande qualité de la peinture. Les mouvements des chevaux et des cavaliers sont traités avec un réalisme très expressif. Le peintre a donné du dynamisme à la scène grâce à une gestuelle et des drapés savamment étudiés. Il a utilisé des couleurs chatoyantes du côté des vivants et des teintes plus sobres du côté des morts.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1840 : classé au titre immeuble

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement des peintures murales ; dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Ensemble des peintures monumentales de la salle du trésor

Référence de l'ensemble

IM80000564

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2001

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel
21 mail Albert-Ier 80000 Amiens