bateau citerne : cargo (caboteur, transport de produits blancs) dit RAOUL SIMON

Désignation

Dénomination de l'objet

Bateau citerne

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Cargo, caboteur, transport de produits blancs

Appelation d'usage

RAOUL SIMON

Titre courant

Bateau citerne : cargo (caboteur, transport de produits blancs) dit RAOUL SIMON

Localisation

Localisation

Normandie ; Seine-Maritime (76)

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Haute-Normandie

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rouen

Description

Catégorie technique

Patrimoine maritime

Matériaux et techniques d'interventions

Acier

Description matérielle

Construction longitudinale rivée. 2 moteurs auxiliaires M.A.N. Penhoët de 133 cv. 10 citernes dont 4 centrales d'une contenance totale de 2 980 m3. 1 hélice, 1 cheminée, 2 mâts de charge de 1.5 t., 2 pompes de 200 à 250 m3/h. Radio T G O H 100, T G O D 100, T P O H 30 (C.R.M.). 110 v continu. Motorisation : 1 moteur diesel M.A.N. (construit par les Chantiers de l'Atlantique Saint-Nazaire Penhoët), 5 cylindres, 170t/m., 1 160 Cv, 2 chaudières à tube d'eau Penhoët timbrées à 14 kg. Chauffe au mazout, consommation : gas-oil : 4 à 5 tonnes, vitesse : 10 noeuds

Dimensions normalisées

L = 79,90 ; la = 14,02 ; longueur entre les perpendiculaires = 76.25 m ; longueur hors tout = 79,90 m ; largeur = 14,02 m ; creux = 5.18 m ; tirant d'eau = 4.81 m ; poids lège = 1 512 tonnes ; port en lourd = 2 572 tonnes ; déplacement = 4 085 tonnes ; jauge brute = 1 963 tonneaux ; jauge nette = 874 tonneaux

État de conservation (normalisé)

Oeuvre détruite

Inscription

Inscription

Précisions sur l'inscription

Inscription concernant l'appellation : RAOUL SIMON ; inscription concernant l'immatriculation : F P T T

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Société des Chantiers de Normandie (chantier naval)

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

Marine marchande française, Société franco-belge Pétrofina (commanditaire)

Lieu de création

France, Haute-Normandie, 76, Grand-Quevilly

Siècle de création

2e quart 20e siècle

Année de création

1946

Description historique

Commanditaire : Marine marchande française, Société franco-belge Pétrofina. Date du marché : 25 octobre 1940. Date de la pose de la quille sur cale : 1er avril 1941, lancement : 9 novembre 1946, date des essais : 10 avril 1947, date du départ : 10 avril 1947 Série de quatre : ROCHE-MAURICE, MEXPHALTE, RAOUL-SIMON, PORT-JEROME. Commencé 1942, l'U 10 eut à souffrir d'une période troublée. Le RAOUL-SIMON fait partie de la Série de six exemplaires commandés sous l'occupation allemande et dont quatre seulement furent réalisés : MEXPHALTE, RAOUL SIMON, PORT-JEROME, ROCHE-MAURICE, navires exécutés sur les plans du LEON MARTIN (1936). Le bateau est saboté en construction sur la cale 2 par les allemands qui placent des explosifs sous sa coque à leur départ, en août 1944. La déflagration fait pivoter le navire, le couche de 25°sur un côté et surtout le fait reposer à même le sol. Redressé, le RAOUL-SIMON ne peut être lancé en juin 1946, en raison d'une pente de cale désormais trop faible. Le pétrolier fait donc l'objet de précautions tout à fait originales lors de la seconde tentative pour le mettre à l'eau. Poussé par des vérins, tiré par des palans sur un ber courbe enduit d'une graisse américaine spéciale, il finit par gagner la Seine vers 15 h 30, le 9 novembre 1946. Le RAOUL-SIMON démarre sa carrière en naviguant entre Le Havre et Rouen puis en effectuant du cabotage pour la Socombel Transports (groupe Purfina). Le nom du navire évolue en même temps que la compagnie pour le compte de laquelle il navigue : il devient ainsi PURFINA-TUNISIE en 1951 en passant chez Purfina-Maritime, puis FINA-TUNISIE de 1957 à 1964, nom sous lequel il est enregistré chez Purfina-Transports. Poursuivant sa carrière à la Société Maritime de Transports Pétroliers 'Petromer' de Bordeaux, il porte le nom de PETRO-PAUILLAC jusqu'en 1966. L'ex RAOUL-SIMON est cédé en 1966 à la Naftiliaki Etairia Trias, du Pirée, et renommé SANTA MARINA sous pavillon grec. Le bateau est à nouveau vendu en 1970 à la Greek Tankershipping Company, du Pirée, et renommé STYLIS, sous pavillon grec. Il est démoli vers 1988.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (bateaux des Chantiers de Normandie)

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

2003

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Haute-Normandie - Service chargé de l'inventaire 2, rue Maladrerie 76000 Rouen - 02.32.08.19.80