bateau de charge : cargo dit GEORGIE (transport de marchandises diverses)

Désignation

Dénomination de l'objet

Bateau de charge

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Cargo, transport de marchandises diverses

Appelation d'usage

GEORGIE

Titre courant

Bateau de charge : cargo dit GEORGIE (transport de marchandises diverses)

Localisation

Localisation

Normandie ; Seine-Maritime (76)

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Haute-Normandie

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rouen

Description

Catégorie technique

Patrimoine maritime

Matériaux et techniques d'interventions

Acier

Description matérielle

1 hélice, 2 mâts de charge et 1 cheminée.
Motorisation : 1 machine à vapeur machines à pilon triple expansion, 2 000 Cv, 3 chaudières cylindriques timbrées à 12.50 kg, vitesse : 10 noeuds

Dimensions normalisées

L = 128,70 ; la = 16 ; longueur entre les perpendiculaires = 123.50 m ; longueur hors tout = 128,70 m ; largeur = 16 m ; creux = 11.70 m ; tirant d'eau = 8.23 m ; poids lège = 3 664 tonnes ; port en lourd = 9 304 tonnes ; déplacement = 12 994 tonnes ; jauge brute = 6 670 tonneaux ; jauge nette = 4 839 tonneaux

État de conservation (normalisé)

Oeuvre détruite

Inscription

Inscription

Précisions sur l'inscription

Inscription concernant l'appellation : GEORGIE

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Société des Chantiers de Normandie (chantier naval)

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

Marine marchande française, Compagnie Générale Transatlantique (commanditaire)

Lieu de création

France, Haute-Normandie, 76, Grand-Quevilly

Siècle de création

1er quart 20e siècle

Année de création

1913

Description historique

Commanditaire : Marine marchande française, Compagnie Générale Transatlantique. Date du marché : 15 février 1912. Date de la pose de la quille sur cale : 6 mai 1912, lancement : 24 janvier 1913, date des essais : 29 mai 1913
Série de deux : GEORGIE, MISSISSIPI.
Le GEORGIE entre en service en 1913 sur la ligne Le Havre-Mexique-Haïti. Pendant la première Guerre mondiale, il résiste à deux reprises à des attaques de sous-marins (1917). En 1919, il est affecté à la nouvelle ligne de la Compagnie Canadienne Transatlantique, crée par la C.G.T. Il effectue alors un service mensuel entre Bordeaux et le Canada. Le navire s'échoue dans le Saint-Laurent en 1920, mais peut être renfloué sans difficultés. Désarmé à Roscanvel le 15 avril 1932, il est vendu pour démolition en Italie en 1934.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (bateaux des Chantiers de Normandie)

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

2003

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Haute-Normandie - Service chargé de l'inventaire
2, rue Maladrerie 76000 Rouen - 02.32.08.19.80