bateau citerne : cargo dit RADIOLEINE (transport d'essence légère long cours)

Désignation

Dénomination de l'objet

Bateau citerne

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Cargo, transport d'essence légère long cours

Appelation d'usage

RADIOLEINE

Titre courant

Bateau citerne : cargo dit RADIOLEINE (transport d'essence légère long cours)

Localisation

Localisation

Normandie ; Seine-Maritime (76)

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Haute-Normandie

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rouen

Description

Catégorie technique

Patrimoine maritime

Matériaux et techniques d'interventions

Acier

Description matérielle

Essence légère en contact direct avec la coque. Machine à l'arrière, chambre des pompes, compartiments étanches divisés en tanks principaux et en tanks d'été.
Motorisation : 1 machine à vapeur, 2 400 Cv, chaudières chauffant au charbon, vitesse : 12 noeuds

Dimensions normalisées

L = 112,15 ; la = 13,75 ; longueur entre les perpendiculaires = 106.70 m ; longueur hors tout = 112,15 m ; largeur = 13,75 m ; creux = 8.53 m ; tirant d'eau = 6.76 m ; poids lège = 2 710 tonnes ; port en lourd = 5 115 tonnes ; déplacement = 7 825 tonnes ; jauge brute = 3 935 tonneaux ; jauge nette = 2 336 tonneaux

État de conservation (normalisé)

Oeuvre détruite

Inscription

Inscription

Précisions sur l'inscription

Inscription concernant l'appellation : RADIOLEINE

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Société des Chantiers de Normandie (chantier naval)

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

Marine marchande française, Société Pétrole Transports (commanditaire)

Lieu de création

France, Haute-Normandie, 76, Grand-Quevilly

Siècle de création

1er quart 20e siècle

Année de création

1910

Description historique

Commanditaire : Marine marchande française, Société Pétrole Transports. Date du marché : 7 mai 1909. Date de la pose de la quille sur cale : 15 juillet 1909, lancement : 26 mars 1910, date du départ : 22 mai 1910
Le RADIOLEINE est mis en service pour le compte de la Société Pétrole Transport, filiale de la Compagnie de Navigation Mixte (C.N.M.) et de la Compagnie Industrielle des Pétroles (C.I.P.). Le navire est acheté pour 600 000 francs en 1910 et porte le nom de l'essence alors vendue par la C.I.P. RADIOLEINE est conçu pour transporter en vrac des produits pétroliers en provenance des Etats-Unis. Le pétrolier effectue plusieurs voyages entre Rouen et les Etats-Unis entre 1910 et 1911. La Marine Nationale qui cherche un transporteur de produits pétroliers propose de le racheter en 1911. Avec le produits des ventes du bateau qui se nomme désormais LE RHONE, la société met en construction un nouveau navire aux Chantiers de Normandie : le RADIOLEINE II. LE RHONE navigue quant à lui sans encombres pour la Marine Nationale pendant la première Guerre Mondiale, mais comme le voilier QUEVILLY, il sombre à l'entrée de la seconde Guerre Mondiale. La journée du 19 décembre 1940 lui est fatale puisqu'il est torpillé par le sous-marin allemand U-37 au large de Cap-Juby.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (bateaux des Chantiers de Normandie)

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

2003

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Haute-Normandie - Service chargé de l'inventaire
2, rue Maladrerie 76000 Rouen - 02.32.08.19.80