bateau de marchandises en vrac : trois mâts carré dit BÉRENGERE

Désignation

Dénomination de l'objet

Bateau de marchandises en vrac

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Trois mâts carré

Appelation d'usage

BÉRENGERE

Titre courant

Bateau de marchandises en vrac : trois mâts carré dit BÉRENGERE

Localisation

Localisation

Haute-Normandie ; Seine-Maritime (76)

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rouen

Description

Catégorie technique

Patrimoine maritime

Matériaux et techniques d'interventions

Acier

Description matérielle

Construction acier, rivée. Toute la série LEON BLUM (proche du dernier type produit à Penhoët, dit à baignoire), représente des voiliers très larges et assez peu rapides. Les marins disaient d'eux 'grosses joues, larges fesses'. Ils se caractérisent par une longue dunette et très long roof.

Dimensions normalisées

L = 86 ; la = 13,35 ; longueur entre les perpendiculaires = 79.45 m ; longueur hors tout = 86 m ; largeur = 13,35 m ; creux = 7.29 m ; tirant d'eau = 6.32 m ; poids lège = 1 475 tonnes ; port en lourd = 3 250 tonnes ; déplacement = 4 725 tonnes ; jauge brute = 2 851 tonneaux ; jauge nette = 1 879 tonneaux ; voilure = 2 600 m2

État de conservation (normalisé)

Oeuvre détruite

Inscription

Inscription

Précisions sur l'inscription

Inscription concernant l'appellation : BÉRENGERE

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Société des Chantiers de Normandie (chantier naval)

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

Marine marchande française, Voiliers Dunkerquois (commanditaire)

Lieu de création

France, Haute-Normandie, 76, Grand-Quevilly

Siècle de création

1er quart 20e siècle

Année de création

1902

Description historique

Commanditaire : Marine marchande française, Voiliers Dunkerquois. Date de la pose de la quille sur cale : 26 mars 1902, lancement : 7 août 1902, date des essais : 17 octobre 1902 Série de huit : LEON BLUM, AMIRAL CECILLE, ERNEST REYER, RANCAGUA, QUILLOTA, BERENGERE, MADELEINE, ANDRE THEODORE. Construit en dix semaines, le BERENGERE tient son nom de sa marraine, Mlle Bérangère Pascaud (fille du président des Voiliers du Sud-Ouest). Le capitaine Beaudouart commande le voilier de 1902 jusqu'à 1905. Le navire est destiné au transport du bois depuis les Amériques jusqu'à son port d'attache, Bordeaux. En 1905, le BERENGERE se porte au secours d'un voilier anglais, le GARSDALE. Malgré la tempête, la totalité de l'équipage est sauvée. Le navire effectue ensuite plusieurs voyages vers le Japon, la Californie et le Puget Sound, (pour y charger des bois de l'Etat de Washington). Le 10 mai 1917, de retour de Buenos-Aires en direction du Havre, il est coulé dans l'Atlantique par un sous-marin allemand. Il emporte avec lui le capitaine Guéno et son équipage.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (bateaux des Chantiers de Normandie)

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

2003

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Haute-Normandie - Service chargé de l'inventaire 2, rue Maladrerie 76000 Rouen - 02.32.08.19.80