bateau de marchandises en vrac : quatre mâts barque (vracquier) dit ASIE

Désignation

Dénomination de l'objet

Bateau de marchandises en vrac

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Quatre mâts barque, vracquier

Appelation d'usage

ASIE

Titre courant

Bateau de marchandises en vrac : quatre mâts barque (vracquier) dit ASIE

Localisation

Localisation

Haute-Normandie ; Seine-Maritime (76)

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rouen

Description

Catégorie technique

Patrimoine maritime

Matériaux et techniques d'interventions

Acier

Description matérielle

Construction acier rivée.

Dimensions normalisées

L = 90 ; la = 12,80 ; longueur entre les perpendiculaires = 90 m ; largeur = 12,80 m ; creux = 8.30 m ; port en lourd = 3 500 tonnes ; jauge brute = 2 839 tonneaux ; jauge nette = 2 452 tonneaux ; voilure = 4 500 m2

État de conservation (normalisé)

Oeuvre détruite

Inscription

Inscription

Précisions sur l'inscription

Inscription concernant l'appellation : ASIE

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Société des Chantiers de Normandie (chantier naval)

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

Marine marchande française, Compagnie de Navigation d'Orbigny et Faustin, La Rochelle (commanditaire)

Lieu de création

France, Haute-Normandie, 76, Grand-Quevilly

Siècle de création

4e quart 19e siècle

Année de création

1897

Description historique

Commanditaire : Marine marchande française, Compagnie de Navigation d'Orbigny et Faustin, La Rochelle. Lancement : 11 septembre 1897 Série de deux : EUROPE, ASIE. Le lancement de l'ASIE ne se fait pas dans l'euphorie habituelle, le 11 septembre 1897. L'EUROPE gît toujours, couché le long de l'appontement, et le chantier n'a plus de commandes. Après que le curé de Grand-Quevilly, l'abbé Chevalier, parrain du bateau pour l'occasion, eut coupé la corde, le voilier va directement emboutir un ponton de la rive droite de la Seine, sans gravité toutefois. Cet incident est cependant un mauvais présage, puisqu'il arrive à l'ASIE la même mésaventure qu'à son sister-ship, l'EUROPE. A son premier voyage, mal lesté, le navire chavire sur les quais de Portland. On parvient tout de même à le redresser pour le remettre en état. Le bateau s'avère alors rapide, comme les meilleures productions des Chantiers de Normandie. Il effectue une bonne traversée en 1899, ralliant Thio, Nouvelle-Calédonie, au départ du Havre, en 90 jours. En 1905, il a cette fois beaucoup de chance, car drossé par la houle contre des falaises de Tasmanie, son mât de beaupré rentre dans une crevasse et stabilise le voilier. Coincé dans cette situation délicate, le navire risque à tout instant de se briser. Cependant, le commandant parvient à le dégager, et le bateau peut repartir en direction d'Hobart-town, (commerce de laine, Australie), pour y être remis en état. L'ASIE est acquis par l'armement Bordes en 1908. A la remorque du COMMERCE, le 28 décembre 1919, dans l'estuaire de la Loire (passes de Saint-Nazaire), il talonne des brisants dans le chenal. Le quatre-mâts se couche sur bâbord et le commandant Ollivier et son équipage doivent l'évacuer. On ne pourra jamais le remettre à flot.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (bateaux des Chantiers de Normandie)

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

2003

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Haute-Normandie - Service chargé de l'inventaire 2, rue Maladrerie 76000 Rouen - 02.32.08.19.80