chaire à prêcher

Désignation

Dénomination de l'objet

Chaire à prêcher

Titre courant

Chaire à prêcher

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Sarthe (72) ; La Flèche ; 22 rue du Collège ; château puis collège de jésuites, actuellement école militaire le Prytanée national militaire

Numéro INSEE de la commune

72154

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Flèche (La)

Adresse de l'édifice

Collège (rue du) 22

Nom de l'édifice

Château puis collège de jésuites, actuellement école militaire le Prytanée national militaire

Référence Mérimée de l'édifice

IA72000141

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Dans l'église, contre le 2ème pilier méridional de la nef.

Description

Catégorie technique

Menuiserie ; sculpture ; maçonnerie

Structure et typologie

Plan (polygonal)

Matériaux et techniques d'interventions

Chêne : taillé, mouluré, décor en bas-relief, décor dans la masse ; calcaire : taillé, appareillé

Description matérielle

La cuve est adossée au pilier. On y accède par un escalier aménagé dans l'épaisseur de celui-ci et couvert par une voûte en berceau rampant.

Indexation iconographique normalisée

Ornement (à frise : rinceau, à cuir découpé, à draperie, à chute : fruit, à godron) ; symbole christique ; symbole marial ; ange

Dimensions normalisées

H = 267,5 ; la = 198,5 ; pr = 165

État de conservation (normalisé)

Manque

Précisions sur l'état de conservation

L'abat-voix a disparu, de même que les reliefs des évangélistes qui figuraient sur les tables de la cuve.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Lieu de création

Exécuté sur place

Siècle de création

1ère moitié 17e siècle

Description historique

La chaire est attribuée à tort au menuisier et sculpteur fléchois Legeay, à cause d'une comparaison abusive avec un autre ouvrage de cet artiste dans l'église voisine de Cré (IM72001244). En réalité, son décor n'est pas compatible avec les formes en vogue à la fin du 17e siècle, période d'activité de cet artiste Les reliefs des évangélistes furent otés en 1793, alors que l'église abritait les séances du club révolutionnaire. L'abat-voix, qui était orné d'une représentation du saint-Esprit et d'un pélican, a également disparu à cette époque.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1993

Date de rédaction de la notice

1997