Carrelage de sol

Désignation

Dénomination de l'objet

Carrelage de sol

Titre courant

Carrelage de sol

Localisation

Localisation

Alsace ; Haut-Rhin (68) ; Schlierbach ; église paroissiale Saint-Léger

Numéro INSEE de la commune

68301

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Sierentz

Adresse de l'édifice

Eglise (rue de l')

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Léger

Référence Mérimée de l'édifice

IA00122441

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Nef et choeur

Description

Matériaux et techniques d'interventions

Pierre, calcaire, ciment (polychrome)

Description matérielle

Le sol de la nef et du choeur est couvert de carreaux en terrazzo, qui une fois assemblés forment des motifs géométriques polychromes. Ces carreaux sont constitués de fragments de pierre multicolores sur un fond de ciment, fait de chaux hydraulique et de sable, coloré dans la masse. Ces granulats de roches colorées à la surface poncée à la poudre de grès créent un effet de porphyre, très apprécié durant le Second Empire.

Description de l'iconographie

Choeur : les carreaux assemblés forment des fleurs aux pétales en forme de mouchettes rouges, sur un fond multicolore. Nef : les carreaux assemblés forment des motifs de quadrilobes blancs aux contours noirs sur un fond couleur brique.

Dimensions normalisées

Carreau du choeur : la=25 ; carreau de la nef : la=21 ; ép=2,7

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Siècle de création

Limite 19e siècle 20e siècle

Description historique

Carrelage de sol posé probablement à la fin du 19e ou au début du 20e siècle : il est certainement contemporain de la pose des bancs de fidèles qui peuvent être datés de la période comprise entre 1890 et 1906. L'atelier qui a fourni ce carrelage n'est pas encore identifié, mais il pourrait s'agir d'un atelier lorrain ou sarrois, plusieurs églises de ces régions possédant un carrelage de ce type. Le même carrelage, aux motifs décoratifs identiques, existe dans la nef de l'église de Bernardswiller (Bas-Rhin) et peut être daté des années 1867-68. Son auteur n'est pas connu. Ce procédé d'imitation du porphyre a été mis au point en 1864 ; il a été appelé également 'mosaïque artificielle' ou 'ciment comprimé'. Cette technique assez rare présente un grand intérêt, comme l'indique Jacques Peiffer, directeur des Travaux d'Art de la Faïencerie Saint-Jean-L'Aigle à Herserange (Meurthe-et-Moselle).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2004

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31