Ensemble du maître-autel

Désignation

Dénomination de l'objet

Retable, tabernacle, statue (13), reliquaire (2), calvaire, relief

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Maître-autel

Appelation d'usage

De l'Exaltation-de-la-Sainte-Croix

Titre courant

Ensemble du maître-autel

Localisation

Localisation

Alsace ; Haut-Rhin (68) ; Grussenheim ; Grand'Rue ; église paroissiale de l'Exaltation-de-la-Sainte-Croix

Numéro INSEE de la commune

68110

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Andolsheim

Adresse de l'édifice

Grand'Rue

Nom de l'édifice

Église paroissiale de l'Exaltation-de-la-Sainte-Croix

Référence Mérimée de l'édifice

IA68004863

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Choeur

Description

Catégorie technique

Menuiserie, sculpture

Matériaux et techniques d'interventions

Bois : taillé, décor en bas relief, décor rapporté, peint, polychrome, doré

Dimensions normalisées

Dimensions non prises.

Précisions sur l'état de conservation

Oeuvre recomposée.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Klem Théophile (sculpteur)

Lieu de création

Alsace, 68, Colmar

Siècle de création

1er quart 18e siècle, 4e quart 19e siècle

Année de création

1724, 1892

Description historique

D'après les travaux historiques du curé J. Lévy, l'actuel maître-autel pourrait être celui commandé en 1724 par le curé Innocent Tocquart, alors que l'abbaye d'Ebersmunster était décimatrice du village. Néanmoins dans son état actuel, il n'est pas homogène, ce qui peut s'expliquer par les nombreux travaux de restauration réalisés au courant des 18e et 19e siècles sur le mobilier de l'église. Le tabernacle par exemple possède un décor feuillagé rapporté postérieurement sur les côtés. Le changement de vocable de l'église au moment de sa reconstruction entre 1748 et 1753 entraîna probablement des changements au niveau du maître-autel, puisque celui-ci était précédemment consacré à Saint-Nicolas et non pas à l'Exaltation-de-la-Sainte-Croix. Le retable fut agrandi, remonté et modifié en 1892, lors des travaux de restauration et d'agrandissement de l'église, par le sculpteur colmarien Théophile Klem, pour le prix de 1772 Mark. La peinture faux-bois qui le recouvrait depuis le début du 19e siècle fut ôtée et il fut repeint en faux-marbre tel qu'il l'était à l'origine. Il rajouta en outre de nombreux ornements comme le pélican au pied de la croix, l'agneau sur le devant d'autel ainsi que les statues des Tétramorphes et probablement également les angelots.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une association diocésaine

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Dénomination du dossier

Dossier avec sous-dossier

Partie constituante

Reliquaire (2), statue (2), calvaire, relief

Références des parties constituantes étudiées

IM68008318, IM68008319

Partie constituante non étudiée

Statues(4)

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1999

1/16
ensemble du maître-autel
ensemble du maître-autel
© Région Alsace - Inventaire général
Voir la notice image