tableau et son cadre : Le Christ sur la croix. La Madeleine et la Vierge sont à ses pieds

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau, cadre

Appelation d'usage

Numéro d' inventaire du FNAC : PFH-1419

Titre courant

Tableau et son cadre : Le Christ sur la croix. La Madeleine et la Vierge sont à ses pieds

Localisation

Localisation

Occitanie ; Hautes-Pyrénées (65) ; Montgaillard ; église paroissiale Saint-Hilaire (non étudiée)

Numéro INSEE de la commune

65320

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Hautes-Pyrénées

Canton

Bagnères-de-Bigorre

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Hilaire (non étudiée)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Revers de la façade occidentale, dans la tribune d' orgue

Description

Catégorie technique

Peinture, menuiserie

Structure et typologie

Rectangulaire vertical

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support, en un seul lé) : peinture à l'huile, bois (en plusieurs éléments) : taillé, mouluré, doré

Description matérielle

Le tableau est une huile sur toile. Cette toile comporte un seul lé, de format rectangulaire vertical. Le cadre est en bois, taillé, mouluré et doré. Il est assemblé en onglet avec vis de rappel. Il comporte un cartel. Le tableau est accroché au mur par le biais d'un crochet, et la partie inférieure du cadre repose sur 2 pattes de fer fichées horizontalement dans le mur.

Indexation iconographique normalisée

Scène biblique (Calvaire : Christ en croix, sainte Marie Madeleine, assis, de trois-quarts : douleur)

Description de l'iconographie

La scène représente le Christ en croix avec à ses pieds, sur la gauche, la Vierge en pâmoison, et sur la droite, sainte Marie Madeleine accablée de douleur. Sainte Marie Madeleine est assise, la tête baissée, cachant celle-ci dans ses mains.

Dimensions normalisées

H = 275 ; la = 156 Dimensions de la toile à l'ouverture du cadre. Dimensions avec le cadre : h = 315, la = 186, pr = 8.

État de conservation (normalisé)

Mauvais état

Précisions sur l'état de conservation

La toile est affectée par un chancis généralisé, elle comporte également d'importants réseaux de craquelures. Outre quelques trous, la toile présente une importante déchirure horizontale en bas, au milieu du tableau, et une autre déchirure en bas à droite. Les gravats du mur s'accumulent derrière la partie inférieure de la toile, menaçant de percer celle-ci. Le tableau est également affecté par de nombreuses salissures et fientes.

Inscription

Date (peint, sur cartel), inscription concernant le donateur (peint, sur cartel)

Précisions sur l'inscription

Date et inscription (sur le cartel du cadre) : "Donné par l'Empereur/ 1858".

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Frichot Valentine (peintre)

Auteur du projet

Prud'hon Pierre-Paul (d'après, peintre)

Personne morale créatrice de l'objet

Française (école)

Lieu de création

Ile-de-France, 75, Paris

Lieu de provenance

Dépôt de l'Etat

Etape de création

Copie (de peinture)

Siècle de création

3e quart 19e siècle

Année de création

1857

Description historique

Ce tableau est l'oeuvre de Mlle Valentine Frichot. Celle-ci semble être une copiste professionnelle active tout au long du 3e quart du 19e siècle. Elle exécute en effet, de nombreuses copies de tableaux religieux d'après Murillo, Titien, Vasari ou Prud'hon, oeuvres destinées à être déposées dans des églises de l'Aisne, des Alpes-Maritimes, du Doubs, du Puy-de-Dôme, de Saône-et-Loire, des Bouches-du-Rhône ou encore de Corse. En 1857, Valentine Frichot livre également une copie du portrait de Napoléon III d'après Winterhalter pour la sous-préfecture de Condom dans le Gers. Le présent tableau est une copie de la célèbre composition de Pierre-Paul Prud'hon commandée en 1822 pour la cathédrale de Metz et conservée au Louvre depuis 1823. Ce tableau est l'une des oeuvres religieuses les plus copiées au cours du 19e siècle. Il s'agit d'un achat par commande à l'artiste en 1857, le montant de la commande s'élevant à 800 francs. Cette même année, Mlle Frichot exécute également un Christ en croix pour l'église de Bohal dans le Morbihan, il pourrait toutefois s'agir d'un seul et même tableau, celui destiné à l'église bretonne ne semblant pas avoir été effectivement attribué. Enregistré sous le numéro d'inventaire FNAC PFH-1419, le tableau est déposé en 1858 dans l'église paroissiale Saint-Hilaire. Cette attribution est très vraisemblablement liée à une demande de la commune à la suite de la reconstruction de cette même église paroissiale entre 1848 et 1856.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement des oeuvres appartenant à l'Etat

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2002

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Midi-Pyrénées - Direction de la Culture et de l'Audiovisuel - Service Connaissance du Patrimoine 22, bd Maréchal Juin 31406 Toulouse cedex 9 - 05.34.45.97.33

tableau et son cadre : Le Christ sur la croix. La Madeleine et la Vierge sont à ses pieds
tableau et son cadre : Le Christ sur la croix. La Madeleine et la Vierge sont à ses pieds
(c) Inventaire général Région Occitanie ; (c) Conseil départemental des Hautes-Pyrénées
Voir la notice image