peintures monumentales du troisième registre et des ébrasements de la fenêtre du mur septentrional de la chapelle nord : Résurrection d'un mort (?), Charité d'un saint (?), saintes

Désignation

Dénomination de l'objet

Peinture monumentale

Titre courant

Peintures monumentales du troisième registre et des ébrasements de la fenêtre du mur septentrional de la chapelle nord : Résurrection d'un mort (?), Charité d'un saint (?), saintes

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Oise (60) ; Lachapelle-sous-Gerberoy ; église paroissiale Notre-Dame (non étudiée)

Numéro INSEE de la commune

60335

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Picardie

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Songeons

Canton

Songeons

Nom de l'édifice

Église paroissiale Notre-Dame (non étudiée)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Chapelle nord (ancien bras nord du transept ?), mur nord

Description

Catégorie technique

Peinture murale

Structure et typologie

Rectangulaire horizontal

Matériaux et techniques d'interventions

Enduit (support) : technique mixte (?)

Description matérielle

La peinture est posée sur un enduit composé de carbonate de calcium, de sable et d'argile qui a sans doute été appliqué à la main. Cette peinture n'a probablement pas été réalisée à fresque, mais il est cependant certain que la couche picturale est aujourd'hui en partie carbonatée à la manière d'une fresque. Le troisième registre est situé sur les parties hautes du mur nord, sous le tympan, au niveau de la pointe de l'arc de la fenêtre centrale. Les scènes, placées sous la bande décorative qui limite la scène représentée au tympan, se déroulent en frise de part et d'autre de la baie. Une bande de couleur carmin sépare ce registre de celui qui lui est inférieur. Les ébrasements et l'intrados de la fenêtre ont également reçu un décor peint.

Indexation iconographique normalisée

Scène (saint, femme : prière, ecclésiastique : pelle, croix, fosse, décor d'architecture)
scène (saint : pain, homme : béquille, femme), ornementation (rinceau, fleurette)
sainte : palme
armoiries

Description de l'iconographie

A gauche de la fenêtre, deux femmes (?) et un saint semblent sortir d'un édifice architecturé. Les deux femmes ont les mains jointes en signe de prière. Le saint qui tient une sorte de palme ou de fagot de végétaux dans la main gauche, lève un doigt de la main droite en direction d'une fosse que deux moines viennent de creuser. L'un de ces moines tient encore la pelle dont il s'est servi, l'autre tient une longue croix dans la main droite. A droite de la fenêtre, un saint, qui semble sortir d'un édifice architecturé, tient des pains (?) dans son vêtement. Il tend l'un de ces pains (?) à un couple qui se dirige vers lui. L'homme dont l'une des jambes est appuyé sur une béquille reçoit le pain, tandis que sa femme le soutient. Ces deux scènes sont représentées sur un fond carmin monochrome et uniforme. Les ébrasements et l'intrados de la fenêtre sont décorés de rinceaux terminés par des fleurettes. Deux saintes tenant chacune une palme sont placées en vis à vis sur chacun des ébrasement. Des écus armoriés prennent place dans chacun des écoinçons de la fenêtre.

Dimensions normalisées

L=260 ; h=59 (Longueur totale de la frise, arc de la fenêtre compris)

Inscription

Armoiries (non identifiées)

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Personne morale créatrice de l'objet

France (?, école)

Siècle de création

1ère moitié 14e siècle

Description historique

A l'origine, le troisième registre s'étendait sur les murs ouest, nord et est, le sens de lecture de la peinture allant de gauche à droite. Les écus armoriés visibles dans les écoinçons de la fenêtre sont peut-être ceux des commanditaires. Le style des peintures de Lachapelle-sous-Gerberoy semble inspiré de l'art parisien de la 1ère moitié du 14e siècle : les personnages sont longs et graciles, les coiffures à cheveux bouclés avec une mèche centrale sont caractéristiques. Un effort de perspective est fait pour représenter les portes des édifices ou la fosse de la première scène. L'iconographie incomplète du cycle (qui devait être étendu sur les murs nord et est) en rend la compréhension difficile. La scène de droite représente peut-être une résurrection et la scène de gauche semble faire allusion à la charité d'un saint. Cependant, il n'est pas exclu que cette scène illustre les pouvoirs thaumaturgiques d'un saint qui donnerait un remède à un boiteux.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement des peintures murales ; dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Ensemble des peintures monumentales de la chapelle nord

Référence de l'ensemble

IM60000845

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2001

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel
21 mail Albert-Ier 80000 Amiens