Verrière figurée : Jugement dernier, les Sibylles, les Vierges sages et les Vierges folles (baie 323)

Désignation

Dénomination de l'objet

Verrière

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Verrière figurée

Titre courant

Verrière figurée : Jugement dernier, les Sibylles, les Vierges sages et les Vierges folles (baie 323)

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Oise (60) ; Beauvais ; cathédrale Saint-Pierre

Numéro INSEE de la commune

60057

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Beauvais

Canton

Beauvais nord-ouest

Adresse de l'édifice

Cathédrale Saint-Pierre

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Bras nord du transept (baie 323)

Description

Catégorie technique

Vitrail

Structure et typologie

Lancette (20), jour de réseau, oculus de réseau

Matériaux et techniques d'interventions

Verre : soufflé, polychrome, grisaille sur verre, jaune d'argent

Description matérielle

La façade nord du transept est abondamment vitrée : une grande rose surmonte deux galeries de dix lancettes chacune. Les lancettes de chaque galerie sont juxtaposées et assemblées par paire. Les lancettes de la galerie inférieure sont de tailles égales, tandis que les lancettes de la galerie supérieure présentent trois tailles différentes : les lancettes latérales étant les plus grandes et les deux lancettes centrales les plus petites. L'ensemble est en verre soufflé et les détails peints à la grisaille et au jaune d'argent.

Description de l'iconographie

Dans la première galerie de lancettes (registre inférieur) figurent les Vierges folles et les Vierges sages. Dans la deuxième galerie dix sibylles prennent place sous des dais architecturaux. La plupart des sibylles sont identifiables grâce à des inscriptions situées en dessous et grâce à leurs attributs (de gauche à droite) :- la sibylle Érythrée, portant une rose (le lys est normalement son attribut) ;- la sibylle de Cumes, portant un coquillage ;- la sibylle samienne, portant un berceau (l'inscription située en dessous l'identifie comme la sibylle delphique) ;- la sibylle persique, portant une lanterne ;- la sibylle libyque, portant une torche enflammée (?) ;- la sibylle cimérienne, portant une une corne ;- la sibylle tiburtine, portant une main ;- la sibylle delphique, portant les clous et la couronne d'épines (l'inscription située en dessous l'identifie comme la sibylle européenne) ;- la sibylle Agrippa entourant une colonne ;- la sibylle phrygienne, portant une croix-étendard (?).Le Jugement dernier est figuré dans les différents lobes de la rose.

Dimensions normalisées

Dimensions approximatives : h = 2000 ; la = 780.

État de conservation (normalisé)

Oeuvre complétée, plombs de casse

Précisions sur l'état de conservation

La verrière présente quelques plombs de casse, notamment dans la galerie supérieure des lancettes. Elle a été complétée en 1958 par Max Ingrand, au niveau de la rose et de la galerie inférieure des lancettes.

Inscription

Inscription concernant l'iconographie (peint, sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

Inscriptions donnant le nom des sibylles (de gauche à droite) : Sibille erithree/ Sibille cumane/ Sibille delphic (l'inscription ne correspond pas à la sibylle représentée au-dessus)/ Sibille persique/ Sibille libique/ Sibille cim[...]/ Sibille tiburtine/ Sibille europe (l'inscription ne correspond pas à la sibylle représentée au-dessus).

Historique

PV004717 ou PV004888

Siècle de création

2e quart 16e siècle, 3e quart 20e siècle

Description historique

Dès l'achèvement du bras nord du transept, la vitrerie de la grande rose est commandée aux Le Prince. Jean Le Prince est payé en 1537 pour ses travaux sur la façade nord du transept et Nicolas Le Prince en 1538. Ils sont les auteurs des dix Sibylles garnissant les lancettes sous la rose, reprenant ainsi l'iconographie des vantaux du portail nord. Selon des témoignages anciens, la rose était ornée d'un soleil d'or sur un ciel d'azur semé d'étoiles et de séraphins, datant peut-être du 17e siècle, qui fut détruit en 1940.En 1958, Max Ingrand réalise de nouvelles verrières pour la rose (Jugement dernier) et pour la première galerie de lancettes (Vierges sages et Vierges folles).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Date et typologie de la protection

classé au titre immeuble

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Mobilier et objets religieux (la cathédrale de Beauvais)

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2000, 2014

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens

1/3
Verrière figurée : Jugement dernier, les Sibylles, les Vierges sages et les Vierges folles (baie 323)
Verrière figurée : Jugement dernier, les Sibylles, les Vierges sages et les Vierges folles (baie 323)
(c) Ministère de la culture - Inventaire général ; (c) AGIR-Pic
Voir la notice image