POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Ensemble de quatre pièces murales : les Batailles d'Alexandre

Désignation

Dénomination de l'objet

Pièce murale

Titre courant

Ensemble de quatre pièces murales : les Batailles d'Alexandre

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Oise (60) ; Beauvais ; cathédrale Saint-Pierre

Numéro INSEE de la commune

60057

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Beauvais

Canton

Beauvais nord-ouest

Adresse de l'édifice

Cathédrale Saint-Pierre

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Lieu de déplacement de l'objet

Picardie, 60, Beauvais, Galerie nationale de la Tapisserie :

Description

Catégorie technique

Tapisserie sur métier

Structure et typologie

Plan (2, rectangulaire horizontal) ; plan (1, carré) ; plan (1, rectangulaire vertical)

Matériaux et techniques d'interventions

Laine ; soie : polychrome

Description matérielle

Deux des pièces sont de forme rectangulaire horizontale, une est de forme carrée et la dernière est de forme rectangulaire verticale. L’ensemble est en laine et en soie.

Description de l'iconographie

La première pièce représente la famille de Darius, composée de femmes, de vieillards et d'enfants, agenouillée aux pieds d'Alexandre pour implorer sa clémence. La famille est représentée à droite sous une tente tenue par deux arbres, Alexandre est probablement accompagné d'Hephaestion, son second. La deuxième pièce illustre l'entrée d'Alexandre dans Babylone. Alexandre entre dans la ville après la bataille d'Arbelles, il est représenté sur son char traîné par un éléphant. Au premier plan des serviteurs portent les prises de guerre d'Alexandre, dont une somptueuse pièce d'orfèvrerie. Le sol est jonché de fleurs, et à gauche un groupe de personnages féminins regarde passer le cortège. En arrière-plan, on aperçoit les jardins suspendus de la reine Sémiramis dont la statue est figurée à gauche de la tapisserie.La troisième pièce représente Porus, roi indien du Penjab, blessé et porté par trois de ses soldats ; il est amené devant Alexandre qui est représenté de profil et à cheval. La profusion des corps, leur enchevêtrement, les chevaux et les lances dressées évoquent la bataille qui vient de se dérouler. La quatrième pièce est un fragment de la troisième puisqu'on reconnaît la partie postérieure du char dont la première partie figurait à droite de la pièce précédente. Le porte-étendard est représenté de dos, il brandit un étendard devant des soldats assemblés. On retrouve la même profusion de décor et de corps que dans la pièce précédente.

Dimensions normalisées

Dimensions de l''entrée d''Alexandre : h = 335 ; la = 515. Dimensions de Porus : h = 320 ; la = 320. Dimensions du Porte-étendard : h = 320 ; la = 182. Dimensions de la famille de Darius : h = 280 ; la = 425.

État de conservation (normalisé)

Fragment

Précisions sur l'état de conservation

La quatrième pièce est un fragment de la troisième. En 1982, Philippe Bonnet-Laborderie signalait le mauvais état de conservation des pièces.

Historique

Siècle de création

17e siècle

Description historique

La tenture comportait à l'origine trois pièces représentant les Batailles d'Alexandre. Elles furent réalisées au 17e siècle d'après des tableaux de Charles Le Brun conservés au Louvre : La Famille de Darius aux pieds d'Alexandre, l'Entrée d'Alexandre à Babylone, Porus et Alexandre, la Bataille d'Arbelles et la Passage du Granique. Les tapisseries furent tissées soit aux Gobelins, soit à Beauvais.Vers 1836, elles furent données par madame Blanchard. Revendiquées par les descendants de cette dernière en 1906, elles seraient depuis propriété privée mais restent en dépôt à la cathédrale. En 1885, la tenture se trouvait dans la Basse-Œuvre, le long du mur sud. L'une des tapisseries, représentant Porus blessé amené devant Alexandre, est divisée en plusieurs fragments dont le porte-étendard ; elle était exposée sur le mur nord de la Basse-Œuvre. En 1895, ce fragment fut emporté à l'évêché par Monseigneur Fuzet et demeura ensuite en dépôt au Musée départemental. En 1926 et 1931, Victor Leblond et l'abbé Tesson décrivent dans la cathédrale les trois pièces restantes : la Tente de Darius dans le bras sud du transept, avec la Pêche miraculeuse ; Porus blessé et l'Entrée d'Alexandre à Babylone près de l'horloge du 14e siècle. En 1982, Philippe Bonnet-Laborderie signale que l'état de conservation des pièces est très médiocre et nécessiterait une restauration. Il indique aussi que la Tente de Darius se trouve alors dans un salon de la Préfecture. Aujourd'hui, l'ensemble de ces tapisseries est conservé à la Galerie nationale de la Tapisserie à Beauvais.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Date et typologie de la protection

classé au titre objet

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1997 ; 2014

Renvoi vers dossier 'peinture'

Porus (modèle)

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens

1/8