POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Statue : Vierge à l'Enfant

Désignation

Dénomination de l'objet

Statue

Titre courant

Statue : Vierge à l'Enfant

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Oise (60) ; Beauvais ; cathédrale Saint-Pierre

Numéro INSEE de la commune

60057

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Beauvais

Canton

Beauvais nord-ouest

Adresse de l'édifice

Cathédrale Saint-Pierre

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Dans le chœur

Description

Catégorie technique

Sculpture

Structure et typologie

Revers sculpté

Matériaux et techniques d'interventions

Plâtre ; marbre (?) )

Description matérielle

La statue en ronde-bosse est en plâtre mais son socle semble être en marbre. Son revers est sculpté. Sa forme est celle d'une figure serpentine qui invite à l'observation sous plusieurs angles.

Description de l'iconographie

La Vierge assise sur une nuée guide les premiers pas de l'Enfant, qui debout sur un globe perce le serpent d'une lance en forme de croix. Trois chérubins, figurés de part et d'autre du globe, regardent tantôt le spectateur, tantôt la Vierge et l'Enfant ou le sol. L'image représentée est celle de la Vierge rédemptrice. Elle triomphe du Mal, symbolisé par le serpent, par l'intermédiaire de son fils, mais aussi de l'Église symbolisée par la croix. Les draperies de la Vierge, ainsi que sa posture avec la main tendue vers l'avant, la posture audacieuse de l'Enfant et la présence des chérubins créent un mouvement qui invite le spectateur à tourner autour de la statue.

Dimensions normalisées

Dimensions approximatives avec le socle : h = 350.

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

L’œuvre a été restaurée en 1982 par la société ARCOA.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Siècle de création

Milieu 18e siècle

Description historique

Le chapitre ayant pris la décision en 1748 de refaire le décor du sanctuaire, le sculpteur Nicolas Sébastien Adam reçoit la commande en 1750 d'un nouveau maître-autel mais aussi de deux crédences et d'une statue de la Vierge décrite en ces termes : "la figure colossale de la Vierge faite en plâtre à la main de 6 pieds 1/2 de proportion, habillée de draperies et appuyée sur des nuées dans sa gloire et accompagnée de ses attributs ; l'Enfant Jésus qui écrase le serpent avec la lance de sa croix posé sur le globe accompagné de têtes de chérubins". Cette sculpture commémore le souvenir d'un autel fondé à l'époque de Louis XI en l'honneur de Notre-Dame de la Paix. La statue fut réalisée en plâtre et non en marbre faute de moyens. Elle fut livrée à la cathédrale en 1755. L'ensemble de ces travaux coûta 60 751 livres, et le marché passé avec Adam le 30 mars 1755 est de 29 000 livres. Le 23 juin 1770, Adam demanda au chapitre la permission de le délivrer de ses engagements et de disposer du moule en creux, qu'il avait jusqu'alors conservé en vue de l’exécution de la version définitive. En 1793, coiffée d'un bonnet phrygien, l’œuvre devint une allégorie républicaine de la Raison. En 1931, dans l'inventaire de l'abbé Tesson, elle est datée de 1778.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Date et typologie de la protection

classé au titre objet

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Ensemble du décor du sanctuaire (autel, tabernacle, paire de crédences, statue, paire de guéridons porte-luminaire, luminaires)

Référence de l'ensemble

IM60000735

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1996 ; 2014

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens

1/2