Plaque de cheminée

Désignation

Dénomination

Plaque de cheminée

Titre courant

Plaque de cheminée

Localisation

Région

Nord-Pas-de-Calais

Département

59

Commune

Condé-sur-l'Escaut

Numéro INSEE de la commune

59153

Aire d'étude

Condé-sur-l'Escaut

Canton

Condé-sur-l'Escaut

Adresse

Cavalerie (rue de la) 39

Edifice de conservation

Château de Bailleul (ou hôtel de Bailleul), puis musée communal et bibliothèque communale, maisons

Référence de l'édifice de conservation

IA59002815

Milieu d'implantation

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

2e étage : grande salle.

Description

Catégorie technique

Fonderie

Matériaux et techniques

Fonte de fer : décor en bas relief

Commentaire description

Cette plaque de cheminée en fonte de fer présente un décor d'armoiries en bas-relief.

Représentation

Armoiries

Précision sur la représentation

Armoiries d'Emmanuel duc de Croy.

Dimensions

H = 88 ; la = 97 ; pr = 3,5

Inscriptions

Armoiries

Historique

Auteurs de l'oeuvre

auteur inconnu

Datation des campagnes principales de construction

2e moitié 18e siècle

Commentaire historique

Actuellement posée dans le foyer de la cheminée monumentale de la salle seigneuriale du château de Bailleul, cette plaque aux armes d'Emmanuel duc de Croy (1718-1784) peut effectivement provenir de l'une des cheminées du château, résidence familiale du duc à Condé-sur-l'Escaut. L'identification des armes de Croy et la datation précise de la plaque ont été fournies par Yves Roumegoux, conservateur du Patrimoine au service régional de l'Archéologie de Bretagne : les armes sont ceintes des deux colliers de l'ordre de Saint-Michel et du Saint-Esprit qui, à partir du règne de Louis XIV, se confèrent ensemble sous le vocable des Ordres du Roi. Emmanuel de Croy a été reçu le 2 février 1759, ce qui constitue en soi un terminus pour cette taque. On peut signaler qu'il n'est pas le seul de la famille de Croy à avoir été reçu dans les Ordres du Roi, puisqu'avant lui, son grand-père Philippe Emmanuel Ferdinand François de Croy avait lui aussi été reçu le 31 décembre 1688 ; par ailleurs, cette représentation ne fait pas figurer les bâtons de maréchal, distinction obtenue par Emmanuel de Croy en 1783, en sautoir derrière l'écu. Donc, si ce sont bien les armes d'Emmanuel de Croy, elles sont antérieures à cette date ; le style un peu rigide et le dessin de la plaque, la forme de l'écu, semblent cependant plaider en faveur d'une attribution à la fin du 18 siècle. [...] Donc, [il semble possible de trancher] pour une attribution effective à Emmanuel de Croy dans un créneau chronologique situé entre 1759 et 1783 (mai 2010).

Statut juridique et protection

Statut de la propriété

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dossier

Dossier individuel

Date d'enquête

2009

Date de rédaction de la notice

2010