Éléments d'architecture (éléments lapidaires)

Désignation

Dénomination

Élément d'architecture

Précision sur la dénomination

Éléments lapidaires

Titre courant

Éléments d'architecture (éléments lapidaires)

Localisation

Région

Nord-Pas-de-Calais

Département

59

Commune

Condé-sur-l'Escaut

Numéro INSEE de la commune

59153

Aire d'étude

Condé-sur-l'Escaut

Canton

Condé-sur-l'Escaut

Adresse

Cavalerie (rue de la) 39

Edifice de conservation

Château de Bailleul (ou hôtel de Bailleul), puis musée communal et bibliothèque communale, maisons

Référence de l'édifice de conservation

IA59002815

Milieu d'implantation

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Cave.

Description

Catégorie technique

Sculpture

Matériaux et techniques

Calcaire (blanc) : décor en demi relief, décor en haut relief

Commentaire description

Ensemble de plusieurs dizaines d'éléments lapidaires en calcaire blanc, entreposés en vrac sur le sol de la cave. Certains sont simplement taillés, d'autres moulurés, ou sculptés en demi relief ou haut relief.

Représentation

Ornementation, volute, mascaron, mufle : lion, fruit : chute, ange : tête, personnage : engainé

Précision sur la représentation

Parmi ces fragments se distingue un personnage engainé (privé de sa tête), traité en haut-relief, mains croisées sur la poitrine. La gaine présente un décor de mascaron feuillagé et de chute de fruits.£Deux éléments à volutes, un élément avec un mufle de lion, un autre avec une tête d'ange.

Dimensions

Dimensions du personnage engainé : h = 90 ; la = 37 ; pr = 20. Dimensions d'un des éléments à volutes : h = 60, la = 22, pr = 31. Dimensions de l'élément avec une tête d'ange : h = 33, la = 23, pr = 42. Dimensions de l'élément avec un mufle de lion : h = 23, la = 37, pr = 21.

Etat de conservation

Fragment

Historique

Auteurs de l'oeuvre

auteur inconnu

Lieu d’exécution

Nom historique du lieu d'exécution : Hainaut

Lieu de provenance

Provenance inconnue

Datation des campagnes principales de construction

1ère moitié 17e siècle

Commentaire historique

Aucune information n'a pu être trouvée sur la date et la raison du dépôt de ces fragments lapidaires dans la cave du château de Bailleul, ni mention dans les divers inventaires, ni recoupement bibliographique ou archivistique, ni trace dans la mémoire locale. Quant à leur origine, la même ignorance s'impose. Il s'agit pourtant d'éléments d'une belle qualité de sculpture, dont le style d'exécution indique la première moitié du 17e siècle ; une provenance locale est probable mais de quel monument ? La collégiale Notre-Dame, détruite à la Révolution, le collège fondé en 1579, partiellement reconstruit au début du 19e siècle puis bombardé pendant la Première guerre mondiale ?

Statut juridique et protection

Statut de la propriété

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dossier

Dossier individuel

Date d'enquête

2008

Date de rédaction de la notice

2008