Ensemble du décor du plafond et de la corniche de la salle des mariages

Désignation

Dénomination

plafond, corniche

Titre courant

Ensemble du décor du plafond et de la corniche de la salle des mariages

Localisation

Région

Nord-Pas-de-Calais

Département

59

Commune

Condé-sur-l'Escaut

Numéro INSEE de la commune

59153

Aire d'étude

Condé-sur-l'Escaut

Canton

Condé-sur-l'Escaut

Adresse

Pierre-Delcourt (place) 1

Edifice de conservation

Ensemble d'édifices derrière façade (hôtel de ville, maisons), actuellement hôtel de ville

Référence de l'édifice de conservation

IA59002469

Milieu d'implantation

en ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Premier étage, salle des mariages (anciennement salle de justice).

Description

Catégorie technique

gypserie

Matériaux et techniques

plâtre : moulé, peint, décor en bas relief, décor en demi relief

Commentaire description

Sur ce plafond plat, le décor se localise en bandeau longeant la corniche, et sur celle-ci, qui adopte un profil concave. Il semble qu'il s'agisse de plâtre (ou de stuc ?), dont les éléments moulés ont été appliqués sur le fond et ont ensuite reçu une peinture blanche identique à celle de l'ensemble de la surface.

Représentation

ornementation : guirlande, fleur, allégorie : justice, allégorie : vertu : force, allégorie : vertu théologale : espérance, laurier : rinceau

Précision sur la représentation

L'ornementation (une guirlande de fleurs) est cantonnée en bandeau sur le pourtour du plafond. La corniche est ornée, sur trois de ses quatre pans, d'un motif central. Côté fenêtres, l'allégorie de la Justice (balance et main de justice) ; côté petite antichambre (petit salon), le double L de Louis sur fond de rinceaux de laurier croisés ; côté vestibule, les symboles entrecroisés de la Force (colonne) et de l'Espérance (ancre).

Dimensions

Dimensions non prises.

Historique

Datation des campagnes principales de construction

4e quart 18e siècle

Commentaire historique

Le Sixième compte en double des recettes et dépenses de la reconstruction de l'hôtel de ville de Condé pour l'année 1780 mentionne le paiement de 320 et 295 florins pour accompte des plafonds à François Lambilliotte, plafonneur. S'agit-il des plafonds en tant que simple couvrement ou l'intervention comprend-elle aussi l'application d'un décor de plâtre ? On peut donc estimer que le plafond de cette salle est orné depuis la fin du 18e siècle, mais sans la certitude d'une attribution à Lambilliotte. Par ailleurs, la présence des L entrelacés fait sans doute référence au roi Louis XVI. Les motifs allégoriques renvoient logiquement à l'affectation de la pièce, l'exercice de la justice, et aux vertus utiles à la pratique de celle-ci, la Force et l'Espérance. Un devis de travaux soumis par l'architecte Vallez le 26 mai 1827 mentionne parmi d'autres travaux d'entretien de l'hôtel de ville le plafond de la dite salle [de justice] à reconstruire, à l'exception de la frise. On comprend par là que le décor est en place et en bon état.

Statut juridique et protection

Statut de la propriété

propriété de la commune

Date de protection

1981/05/21 : inscrit au titre objet

Précisions sur la protection MH

L'arrêté préfectoral est ainsi rédigé : 5/ Décoration de la salle des mariages - (Lambris, panneaux de portes, balustrade, décoration du plafond) Bois sculpté : 1779 -£La date de 1779 n'a pu être confirmée.

Intérêt de l'oeuvre

à signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel

Date d'enquête

2005

Date de rédaction de la notice

2005