Ensemble des 3 dessus-de-porte de la salle des mariages

Désignation

Dénomination de l'objet

Dessus-de-porte

Titre courant

Ensemble des 3 dessus-de-porte de la salle des mariages

Localisation

Région

Nord-Pas-de-Calais

Département

59

Commune

Condé-sur-l'Escaut

Numéro INSEE de la commune

59153

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Condé-sur-l'Escaut

Canton

Condé-sur-l'Escaut

Adresse de l'édifice

Pierre-Delcourt (place) 1

Nom de l'édifice

Ensemble d'édifices derrière façade (hôtel de ville, maisons), actuellement hôtel de ville

Référence Mérimée de l'édifice

IA59002469

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Premier étage, salle des mariages (anciennement salle de justice).

Description

Catégorie technique

Menuiserie, sculpture

Structure et typologie

Pilastres (2)

Matériaux et techniques d'interventions

Chêne : vernis, décor dans la masse, décor en bas relief, décor en demi relief

Description matérielle

Au-dessus des portes donnant l'une vers la petite antichambre (petit salon), la deuxième vers le grand salon (salle du conseil municipal) et la dernière vers le vestibule, se trouvent des panneaux de lambris de chêne vernis couvrant toute la surface du mur entre la porte et la corniche. Chacun de ces dessus-de-porte est composé d'un panneau central, support du thème iconographique principal traité en bas-relief, et flanqué de pilastres en demi-relief.

Indexation iconographique normalisée

Pilastre : cannelure, ordre ionique, allégorie : en médaillon, justice, allégorie : en médaillon, la guerre, triomphe, ornementation : noeud, laurier : guirlande, couronne de laurier, animal fabuleux, aigle

Description littéraire de l'iconographie

Les pilastres cannelés d'ordre ionique encadrent les panneaux sculptés, dont l'iconographie est circonscrite dans un médaillon formé par une guirlande de lauriers tressés retenue par un noeud.£Au-dessus de la porte menant vers la petite antichambre se trouve l'allégorie de la Justice entourée d'une couronne de laurier au naturel : colonne de la Force, ancre de l'Espérance, balance.£Au-dessus de la porte menant vers le grand salon, une allégorie du triomphe militaire : cuirasse et casque à l'antique, carquois, drapeaux, piques ; perché sur le casque, un aigle.£Au-dessus de la porte menant vers le vestibule, une autre allégorie triomphale, comprenant des éléments comparables ; sur le casque, un animal fabuleux (dragon ?).

Dimensions normalisées

Dimensions non prises.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Fernet Richard (?, sculpteur) ; Caudron François (?, menuisier)

Siècle de création

4e quart 18e siècle

Année de création

1782

Description historique

Peut-être retrouve-t-on là l'intervention du sculpteur valenciennois Richard Fernet (1735 - 1810) ; le traitement de la guirlande et de la couronne de laurier est assez proche de celui du panneau central de la clôture de cette même salle d'audience que l'on peut très probablement attribuer à Fernet. L'ensemble est cependant beaucoup plus lourd. Le Neuvième compte en double des recettes et dépenses de la reconstruction de l'hôtel de ville de Condé pour les années 1782 et 1783, où sont mis en compte au sr. Richard Fernet, sculpteur à Valenciennes (...) pour les différents ouvrages qu'il a fait pour l'embellissement et l'ornement nécessaire de la chambre d'audience, par quittance, 153 Florins 12 patars n'est pas assez précis pour définir précisément la part du sculpteur dans le décor de la salle. Le Onzième compte de la reconstruction de l'hôtel de ville de Condé, année 1785, mentionne aussi les paiements à François Caudron, menuisier pour ouvrage (...) pour la chambre d'audience : 19 Livres 17 sous 10 deniers ; quittance 48 Livres 10 sous 6 deniers ; au nommé Richard, sculpteur, pour ouvrage de son style pour l'hôtel de ville : 19 Livres 4 sous. Caudron a peut-être pris part à la menuiserie des panneaux. Si l'allégorie de la justice paraît conventionnelle dans une salle d'audience, le thème du triomphe militaire est sans doute une allusion diplomatique à la carrière du duc de Croy (1718-1784), seigneur et gouverneur de la ville, promu au maréchalat en 1783.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1981/05/21 : inscrit au titre objet

Précisions sur la protection

L'arrêté préfectoral est ainsi rédigé : 5/ Décoration de la salle des mariages - (Lambris, panneaux de portes, balustrade, décoration du plafond) Bois sculpté : 1779 -£La date de 1779 n'a pu être confirmée.

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2005

1/4
Ensemble des 3 dessus-de-porte de la salle des mariages
Ensemble des 3 dessus-de-porte de la salle des mariages
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image