Manteau de la cheminée de la salle des mariages

Désignation

Dénomination de l'objet

Manteau de cheminée

Appelation d'usage

Cheminée de la salle des mariages

Titre courant

Manteau de la cheminée de la salle des mariages

Localisation

Localisation

Nord-Pas-de-Calais ; Nord (59) ; Condé-sur-l'Escaut ; Ensemble d'édifices derrière façade (hôtel de ville, maisons), actuellement hôtel de ville

Numéro INSEE de la commune

59153

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Condé-sur-l'Escaut

Canton

Condé-sur-l'Escaut

Adresse de l'édifice

Pierre-Delcourt (place) 1

Nom de l'édifice

Ensemble d'édifices derrière façade (hôtel de ville, maisons), actuellement hôtel de ville

Référence Mérimée de l'édifice

IA59002469

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Premier étage, salle des mariages (anciennement salle de justice).

Description

Catégorie technique

Marbrerie, sculpture

Matériaux et techniques d'interventions

Marbre veiné (rouge, blanc) : décor en bas relief, décor en demi relief, décor dans la masse

Description matérielle

Cette cheminée engagée en marbre rouge veiné de blanc, à foyer fermé (un poêle est placé en avant), est constituée de deux piédroits et d'un linteau de couvrement. Le linteau et les piédroits sont droits en élévation. Les extrémités du linteau mouluré, à l'aplomb des piédroits cannelés, sont sculptées d'un motif en rosace en demi relief ; au centre du linteau sont sculptées en bas relief les armoiries buchées d'Emmanuel de Croy.

Indexation iconographique normalisée

Ornementation, rosace, feuille d'acanthe, cannelure, armoiries

Dimensions normalisées

H = 126 ; l = 212 ; pr = 40

Précisions sur l'état de conservation

Le linteau est brisé ; les armoiries ont été bûchées.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Thomas Charles le fils (marbrier, marchand)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Belgique, Beaumont

Siècle de création

4e quart 18e siècle

Année de création

1778

Description historique

Cette cheminée fait partie de l'ameublement d'origine de l'hôtel de ville de Condé. Les comptes de la reconstruction du bâtiment mentionnent la livraison des cheminées en marbre en mars 1778 par Charles Thomas fils, marchand marbrier à Beaumont (actuelle Belgique, province de Hainaut) ; la couleur rouge veinée de blanc pourrait faire penser à l'extraction d'une carrière de Rance. Le paiement par la ville intervient en 1781. Les armoiries d'Emmanuel, maréchal et duc de Croy (1718-1784), très vraisemblablement bûchées lors de la Révolution mais dont la couronne sommée d'une croix, le grand drapé et la forme de l'écu demeurent lisibles, rappelaient dans la salle d'audience de la justice échevinale le rôle éminent à Condé du seigneur de la ville, détenteur lui aussi des fonctions de justice, et gouverneur de la cité. Le Devis des ouvrages à faire pour l'entretien du bâtiment de l'hôtel de ville de la mairie (sic) dressé par l'architecte Vallez le 26 mai 1827 et conservé aux archives communales (K 7), parmi beaucoup d'autres travaux souhaitables, préconise la fourniture et pose d'un foyer en marbre rouge pour remplacer celui brisé de la dite salle [d'audience]. Quoique les travaux aient été reçus le 6 janvier 1829, il apparaît que l'ensemble du manteau est bien celui du 18e siècle.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2005

1/2
Manteau de cheminée de la salle des mariages
Manteau de cheminée de la salle des mariages
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image