Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Sauveur

Désignation

Titre courant

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Sauveur

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Lille ; rue Saint-Sauveur ; église paroissiale Saint-Sauveur

Numéro INSEE de la commune

59350

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lille

Canton

Lille centre

Adresse de l'édifice

Saint-Sauveur (rue)

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Sauveur

Référence Mérimée de l'édifice

IA59001987

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Wauthy (fondeur de cloches)

Auteur du projet

Rubens Pierre Paul (d'après)

Etape de création

Copie

Siècle de création

2e moitié 19e siècle, 1er quart 20e siècle, limite 16e siècle 17e siècle

Année de création

1878, 1923

Description historique

L'église Saint-Sauveur a été reconstruite entre 1896 et 1902 (voir notice architecture IA59001987). Les objets qu'elle abrite datent pour la plupart du début du 20e siècle, à l'exception des cinq vitraux du choeur, des aquarelles dédiées à Notre-Dame de Tongre et du tapis du choeur, qui ont été sauvés de l'incendie de 1896. La plupart des pièces majeures du mobilier (chaire, confessionnaux, autels, stalles, buffet d'orgue, clôtures) ont été réalisées par le sculpteur-menuisier Gustave Pattein ou lui sont attribuables stylistiquement. Le tapis de choeur a été réalisé par les paroissiennes et offert à l'église en 1878. Les cloches ont été réalisées par Wauthy en 1923 (Art campanaire en Nord - Pas-de-Calais, 1997, p. 86). Certains meubles et objets ne peuvent être attribués et datés précisément, les archives paroissiales ayant disparu au début du 20e siècle. Trois tableaux qui se trouvaient dans l'église il y a quelques années n'y sont plus actuellement, sans qu'il ait été possible de déterminer leur lieu de dépôt : il s'agit d'Esther implorant Assuérus, toile flamande de la fin du 16e siècle ou du 17e siècle (h=115 cm à l'ouverture du cadre), classée au titre objet le 10 novembre 1980 (notice M.H. PM59000904), d'un Saint François et la Vierge à l'Enfant (h = 147, la = 176), très inspiré de Pierre-Paul Rubens, et du Denier de César (h = 115, la = 157), d'après Rubens (original au Museum of Fine Arts de San Francisco).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (objets mobiliers de la ville de Lille)

Dénomination du dossier

Présentation du mobilier

Partie constituante non étudiée

Bras de lumière (10), clôture de chapelle, statue, calices (2), ciboires (4), tapis de choeur, chemin de croix, cloche, tableaux (3)

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2003

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France – service de l’Inventaire du patrimoine culturel
151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex