POP

Plateforme ouverte du patrimoine

statue : Vierge à l'Enfant dite Notre-Dame de Grâce

Désignation

Dénomination de l'objet

Statue

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Grandeur nature

Titre courant

Statue : Vierge à l'Enfant dite Notre-Dame de Grâce

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Lille ; rue de Paris ; église paroissiale Saint-Maurice

Numéro INSEE de la commune

59350

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lille centre

Canton

Lille est

Adresse de l'édifice

Paris (rue de)

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Maurice

Référence Mérimée de l'édifice

IA59001049

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Nef, 7e travée

Description

Catégorie technique

Sculpture

Structure et typologie

Revers évidé ; revers plat

Matériaux et techniques d'interventions

Orme (monoxyle) : taillé, doré

Description matérielle

Statue fixée sur un socle ; tête sculptée pour recevoir une couronne en métal ; sceptre et croix du globe rapportés ; 2 encoches cubiques à mi-hauteur dans le dos ; trou cylindrique dans chaque avant-bras.

Indexation iconographique normalisée

Vierge à l'Enfant : en pied, croissant de lune, foulant aux pieds : dragon, sceptre, globe

Description de l'iconographie

La Vierge est debout sur un croissant de lune et foule un dragon aux pieds. Elle tient un sceptre dans la main droite et porte l'Enfant dans l'autre ; celui-ci tient un globe crucifère.

Dimensions normalisées

H =160,5 ; la = 60 ; pr = 48 ; Hauteur sans socle : 155,5.

Précisions sur l'état de conservation

Fentes verticales sur le visage de la Vierge ; nombreuses piqûres ; enlèvement de la dorure ; sceptre et croix du globe rapportés non fixés ; main droite de la Vierge brisée fixée par un clou. La statue a été redorée (ou dorée) en 1829 par Mannier.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Lieu de création

Pays-Bas méridionaux

Siècle de création

2e moitié 17e siècle (?)

Description historique

Par son style et la physionomie de la Vierge, cette statue est l'oeuvre d'un artiste des Pays-Bas méridionaux du 17e siècle. Bien que conçue pour être adossée, il est possible de l'élever en cas de liturgie processionnelle. Elle a été redorée -ou dorée- par Mannier et placée sur l'autel de la chapelle de la Vierge en 1829 (délibération du Conseil de fabrique du 14 juin). Elle quitta cet emplacement en 1850, lorsque cette chapelle fut restaurée dans le style néo-gothique. Elle proviendrait d'un couvent de la ville.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1969/05/13 : inscrit au titre objet

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2001

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France – service de l’Inventaire du patrimoine culturel 151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex