peinture murale : saint Antoine de Padoue et Antoine de Lorraine

Désignation

Dénomination de l'objet

Peinture monumentale

Titre courant

Peinture murale : saint Antoine de Padoue et Antoine de Lorraine

Localisation

Localisation

Lorraine ; Meurthe-et-Moselle (54) ; Malzéville ; rue de l'église ; rue du chanoine Boulanger ; église paroissiale Saint-Martin

Numéro INSEE de la commune

54339

Canton

Malzéville

Adresse de l'édifice

Église (rue de l') ; chanoine Boulanger (rue du)

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Martin

Référence Mérimée de l'édifice

IA54002638

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Bas-côté nord, 4e travée

Description

Catégorie technique

Peinture murale

Matériaux et techniques d'interventions

Enduit (support) : peint

Description matérielle

La peinture murale, réalisée à la détrempe sur enduit de chaux, représente une scène de dévotion religieuse de la famille ducale de Lorraine. Saint Antoine de Padoue, vêtu de la robe franciscaine, tient une fleur de lys et pose sa main en guise de protection sur Antoine de Lorraine (1489-1544), fils de René II et Philippe de Gueldre, agenouillé en prière. L'espace en perspective est délimité par 2 murs et une corniche. Au fond est suspendu un drap d'honneur rouge sur un plafond à caissons. Les 2 murs rejoints par une guirlande, sont ornés de médaillons et de blasons : à gauche une effigie de René II (1451-1508) avec les blasons de Lorraine, Hongrie, Anjou et Jérusalem ; à droite une effigie effacée, probablement celle de Philippe de Gueldre (1467-1547), avec les blasons de Philippe de Gueldre, de Sicile, Aragon et de Bar. Les éléments de l'encadrement architectural sont peints en camaïeu. Les drapés sont parallèles, cassés et en éventail. Des petites hachures créent du relief. La maîtrise de la perspective, l'emploi de motifs décoratifs de la Renaissance et les hachures incitent Ilona Hans-Collas (La peinture murale en Lorraine du XIIIe au XVIe siècle, thèse en sciences humaines sous la direction d'Albert Châtelet, université Strasbourg II, 1997) à attribuer cette scène au peintre et graveur Hans Wechtlin, peintre et graveur français du 16e siècle, qui travaille à la cour ducale vers 1505.

Indexation iconographique normalisée

Saint Antoine de Padoue, portrait

Description de l'iconographie

Portrait d'Antoine de Lorraine enfant agenouillé ; René II de Lorraine de profil en médaillon

Dimensions normalisées

H = 180 (à 182 cm du sol) ; la = 190 (à 182 cm du sol)

Inscription

Inscription concernant le commanditaire (peinte, sur l'oeuvre, latin), armoiries

Précisions sur l'inscription

Inscription concernant le commanditaire autour du médaillon représentant René II : RENATUS II ; armoirie simple de Lorraine avec inscription sous l'écu : LORRAINE ; armoirie simple de Hongrie avec sous l'écu : HONGRIE ; armoirie simple d'Anjou ; armoirie simple de Jérusalem ; armoirie de Philippe de Gueldre ; armoirie du royaume de Sicile ; armoirie du royaume d'Aragon ; armoirie du duché de Bar

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Wechtlin Hans (peintre, graveur)

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

René II de Lorraine (commanditaire)

Siècle de création

1er quart 16e siècle

Description historique

La peinture murale est datée du 1er quart 16e siècle et attribuée à Hans Wechtlin par Ilona Hans-Collas. Elle fut commandée par René II de Lorraine (1451-1508), qui aurait acquis du seigneur de Clémery, Antoine Warin, la moitié de la seigneurie de Malzéville. A la fin du 19e siècle, une maison du village est encore considérée comme l'ancien château ou vendangeoir du duc de Lorraine. L'église paroissiale, située en face de cette demeure, serait la chapelle castrale de René II. La peinture fut probablement réalisée par Hans Wechtlin, peintre et graveur français du 16e siècle, qui travailla à la cour ducale vers 1505. Situé sur le même mur que la Passion du Christ, la peinture est découverte en 1896, mais n'est pas citée explicitement. Ellle ne figure plus en 1908 dans l'arrêté de classement au titre des monuments historiques qui ne mentionne que le chemin de croix. La peinture murale fut restaurée en 1899 grâce à une souscription par le peintre-archéologue Gaston Save (1844-1901).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Observations

Rare peinture murale du début 16e siècle conservée, documentée et en lien avec l'histoire des ducs de Lorraine, elle demeure toutefois exclue de l'arrêté de protection concernant les autres peintures murales de l'église.

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Opération ponctuelle

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Ensemble de 8 peintures murales et d'1 peinture sur toile

Référence des l'ensemble

IM54010184

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Lorraine - service régional de l'inventaire général Hôtel Ferraris - 29, rue du Haut Bourgeois 54000 Nancy - 03.83.32.90.63

1/3
peinture murale : saint Antoine de Padoue et Antoine de Lorraine
peinture murale : saint Antoine de Padoue et Antoine de Lorraine
© Région Lorraine - Inventaire général
Voir la notice image