le mobilier de l'église paroissiale Saint-Michel

Désignation

Titre courant

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Michel

Localisation

Localisation

Lorraine ; Meurthe-et-Moselle (54) ; Saint-Max ; rue Hector Berlioz ; église Saint-Michel

Numéro INSEE de la commune

54482

Précision sur la localisation

Oeuvre située en partie sur la commune : Malzéville

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Malzéville

Canton

Saint-Max

Adresse de l'édifice

Hector Berlioz (rue)

Nom de l'édifice

Église Saint-Michel

Référence Mérimée de l'édifice

IA54002612

Description

Catégorie technique

Menuiserie, sculpture, bronze d'art, fonderie, ferronnerie, maçonnerie, taille de pierre, vitrail, céramique, bijouterie, facture d'orgue

Matériaux et techniques d'interventions

Chêne (en plusieurs éléments), zinc, fer : forgé, fonte, carton (support), gouache, pin (en plusieurs éléments), calcaire (blanc, en plusieurs éléments) : taillé, granite : taillé, poli

Description matérielle

Le mobilier se caractérise par la simplicité de sa facture et des matériaux mis en oeuvre. La nef contient 72 bancs de fidèles en chêne, de 27 tailles différentes, deux confessionnaux dans-oeuvre en chêne, munis de claustra mobiles, un chemin de croix (IM54009289) et un orgue en chêne clair. Ce dernier est composé d'un buffet rectangulaire ( 6 tuyaux de façade en zinc encadrant une plate-face en bâtière, percée de jalousies argentées), et d'une console indépendante à deux claviers. Le choeur comprend un ensemble formé du maître-autel, d'une croix d'autel et d'un ambon (IM54009294), 2 chandeliers en fer forgé ainsi que 3 fauteuils et 12 tabourets de célébrant en chêne et fer forgé. Le mur du choeur porte un tabernacle (IM54009293), une gouache sur carton, une statue du Christ (IM54009288) et une statue de la Vierge à l'Enfant en pin, munie d'un système d'éclairage. Les fonts baptismaux, en calcaire blanc, sont situés dans le narthex, à proximité d'un haut-relief représentant saint Michel (IM54009290). A l'ouest, la chapelle Saint-Michel possède une verrière figurée (IM54009292) et un crucifix en fonte de fer. Elle conserve également la plate-tombe du père André-Jean-Vaillant, en granit poli. A l'est, la chapelle d'hiver présente un ensemble composé d'un autel et d'un tabernacle (IM54009295) ainsi qu'un crucifix en fer forgé. Une clochette d'autel (IM54009285) est conservée à la sacristie.

Indexation iconographique normalisée

Vierge à l'Enfant, Christ en croix, scène biblique (Moïse, hébreu : groupe, marché, désert), église : Lorraine, Afrique

Description de l'iconographie

La peinture représente la marche des hébreux au désert. Des vues des deux églises construites par le père Vaillant, à Malzéville et à Niamey (Niger) sont gravées sur la dalle funéraire du prêtre.

Dimensions normalisées

Dimensions d'un confessionnal : h = 176, l = 20, la = 90 ; dimensions de la statue de la Vierge à l'Enfant : h = 220, l = 61, la = 70 ; dimension du crucifix en fonte de fer : h = 123 ; dimension du crucifix en fer forgé : h = 65 ; dimensions des fonts baptismaux : h = 89, d = 53

Inscription

Signature (sur cartel, sur étiquette)

Précisions sur l'inscription

Console de l'orgue, signature sur cartel : E.A. ROETHINGER STRASBOURG, signature sur étiquette (partiellement arrachée) : KOENIG

Historique

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

Vaillant André-Jean (commanditaire)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Alsace, 67, Strasbourg ; lieu d'exécution : Alsace, 67, Sarre-Union

Siècle de création

18e siècle (?), 19e siècle, 20e siècle

Description historique

Le mobilier présente une certaine homogénéité chronologique : la grande majorité des objets datent du 3e quart du 20e siècle et ont été acquis ou commandés spécifiquement pour l'église. Parmi les exceptions, il convient de mentionner l'orgue, réalisé vers 1856 par Roethinger, facteur strasbourgeois, pour l'église provisoire d'Offendorf (Bas-Rhin). Il fut transféré à Saint-Michel vers 1964 et transformé à cette occasion par Jean-Georges Koening, facteur à Sarre-Union (Bas-Rhin). La plate-tombe renfermant la sépulture du père bâtisseur André-Jean Vaillant est datable de 1998, année de décès de ce dernier. Les fonts baptismaux sont vraisemblablement un remploi du 18e ou du 19e siècle. Le tableau représentant la Marche au désert est l'oeuvre d'un paroissien (source orale).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une association diocésaine

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Présentation du mobilier

Partie constituante non étudiée

Banc de fidèles (72), confessionnal (2), orgue, chandelier de choeur (2), fauteuil de célébrant (3), tabouret de célébrant (12), tableau, statue, fonts baptismaux, croix (2), plate-tombe

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2008

Date de rédaction de la notice

2008

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Lorraine - service régional de l'inventaire général Hôtel Ferraris - 29, rue du Haut Bourgeois 54000 Nancy - 03.83.32.90.63

1/9
le mobilier de l'église paroissiale Saint-Michel
le mobilier de l'église paroissiale Saint-Michel
© Région Lorraine - Inventaire général
Voir la notice image