Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Foy

Désignation

Titre courant

Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Foy

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Lot-et-Garonne (47) ; Penne-d'Agenais ; église paroissiale Sainte-Foy

Numéro INSEE de la commune

47203

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Penne-d'Agenais

Lieu-dit

Sainte-Foy-de-Penne

Nom de l'édifice

Église paroissiale Sainte-Foy

Référence Mérimée de l'édifice

IA47002782

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Historique

Description historique

Un rapport de 1572 consécutif au saccage de l'église Sainte-Foy par les protestants signale que 'tous les joyaux et ornements' en ont été emportés. Partiellement reconstitué au 17e siècle, le mobilier comprend, lors du passage de Claude Joly en 1668, un maître-autel pourvu d'un 'petit tabernacle d'un pied et demy', de deux gradins, d'un dais et d'un tableau de 5 pieds (Christ en croix entre saint Laurent et sainte Foy). Les autels de la Madeleine (côté Evangile) et de saint Jean (côté Epître) sont respectivement ornés d'un devant d'autel de toile peinte et d'un tableau (une 'Sainte Madeleine' à l'autel éponyme, un 'Christ en croix' à celui de saint Jean). Le confessionnal et le 'balustre' sont à remplacer, les fonts baptismaux, situés 'dans un cabinet fort obscur', incomplets. Parmi les objets exposés dans le choeur, un reliquaire de laiton 'en forme de ciboire' renfermant des reliques des saints Laurent, Foy et Rufine. De l'ensemble antérieur à la Révolution ne subsistent aujourd'hui que des fonts, un bénitier et une assiette d'étain du 18e siècle, et peut-être les reliques de sainte Rufine et sainte Foy, actuellement conservées dans de nouveaux reliquaires du 19e siècle. Le reste du mobilier date du milieu (autel de sainte Rufine, cloche) et de la fin (autel de Notre-Dame) du 19e siècle. Les verrières ont été posées en 1902 par le Bordelais G.-P. Dagrant, à l'exception de deux d'entre elles, dues au Toulousain Louis Gesta. Le maître-autel fut placé vers 1900 par le marbrier marmandais Urbain Michaud. Enfin, la plupart des statues de série ont été offertes peu avant la Séparation de 1905.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Présentation du mobilier

Partie constituante non étudiée

Plaque commémorative, autel(2), gradins d'autel(3), tabernacles(2), confessionnaux(2), meuble de sacristie, chandeliers d'autel(12), croix d'autel(3), vases d'autel(2), calice, ciboire, ciboire des malades, réserve à eau baptismale, encensoir, goupillon, navette à encens, seau à eau bénite, bannière de procession, croix de procession(2), chemin de croix, groupe sculpté, statues(5), tableau, livres(3), cloche, harmonium, horloge

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37