Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Georges

Désignation

Titre courant

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Georges

Localisation

Localisation

Aquitaine ; Lot-et-Garonne (47) ; Frespech ; église paroissiale Saint-Georges

Numéro INSEE de la commune

47105

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Penne-d'Agenais

Lieu-dit

Caillabet

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Georges

Référence Mérimée de l'édifice

IA47002875

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Description historique

Aux dires du frère bénédictin Etienne de Lage, prieur de Caillabet (1572), les huguenots, après avoir 'brisé entièrement l'église', emportèrent 'tous les joyaux et ornements d'icelle'. Le prieur fit presque aussitôt 'réédifier quelques autels', mais Nicolas de Villars, lors de son passage en 1595, ne trouve plus 'qu'une table de bois pour autel' ; il n'y a alors 'ni repositoire ni fonts baptismaux'. Comme celui de la plupart des églises voisines, le mobilier est en partie refait au 17e siècle : le maître-autel possède en 1668 un tabernacle de 4 pieds, un devant d'autel de satin et un de toile peinte, 2 gradins et un tableau de 8 pieds (Calvaire avec saint Georges et saint Didier) ; les autels de l'Epître (sans dédicace) et de l'Evangile (dédié à saint Didier) sont en revanche 'tous nuds'. Ce mobilier avait déjà disparu en 1906.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Présentation du mobilier

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003