Portail d'entrée

Désignation

Dénomination de l'objet

Portail

Titre courant

Portail d'entrée

Localisation

Localisation

Rhône-Alpes ; Loire (42) ; Montbrison ; 2 avenue de la Libération ; Caserne de Vaux

Numéro INSEE de la commune

42147

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Montbrison

Adresse de l'édifice

Libération (avenue de la) 2

Nom de l'édifice

Caserne de Vaux

Référence Mérimée de l'édifice

IA42001405

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Le long de l'avenue de la Libération

Description

Catégorie technique

Maçonnerie, sculpture

Structure et typologie

Pilastres

Matériaux et techniques d'interventions

Pierre

Description matérielle

Ce portail monumental présente une composition architecturale symétrique. Il est fermé par une porte cochère à deux vantaux en ferronnerie ; l'embrasure extérieure, avec un couvrement d'arc segmentaire, est moulurée. Au-dessus, un fronton curviligne sculpté est protégé par une arrière-voussure de Saint-Antoine moulurée à retours. Ces retours forment une corniche sur les murs de clôture situés de part et d'autre du portail. Les murs, rythmés par deux pilastres et une table saillante, sont prolongés par deux murs concaves bornés d'un pilastre. Chaque pilastre est surmonté d'une sculpture en ronde bosse. Deux corps de garde couverts de toits à pavillon en tuiles écailles, sont adossés aux murs.

Indexation iconographique normalisée

Armoiries, bouclier, drapeau, faisceau, plume, Mars myth., Minerve, enfant, armure

Description de l'iconographie

Le portail d'entrée est couvert d'une arrière-voussure dite de Saint-Antoine, qui protège un tympan sculpté en bas-relief. Celui-ci est orné de trophées de guerre tels que drapeaux, faisceaux de licteur, boucliers, panaches, entourant les armes royales couronnées d'un dais. Six rondes bosses, réparties de chaque côté du portail montrent deux allégories de la guerre, Mars et Minerve au repos, disposées sur les rampants de l'arrière-voussure. Au sommet des murs et à l'aplomb des pilastres, sont représentés deux enfants de troupe jouant du tambour et deux panoplies romaines.

Dimensions normalisées

Dimensions du portail d'entrée : la = 400 ; pr = 600 ; dimension du portail et des corps de garde = 26 mètres

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Oeuvre restaurée en 1984 par le service des Monuments historiques, sculptures usées

Inscription

Inscription (sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

Inscription gravée sur l'arrière-voussure du fronton curviligne : CASERNE DE VAUX

Historique

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

Masso Pierre de, seigneur de la Ferrière (commanditaire), Villeroy, duc de (commanditaire)

Siècle de création

2e quart 18e siècle

Année de création

1733

Description historique

Le 15 décembre 1733 André-Nicolas Deville, ingénieur ordinaire du Roi, termine le devis de la grande porte d'entrée quatre ans après celui de la caserne. Le 1er mars 1734, l'adjudication pour la construction des corps de garde, des murs concaves et du portail est attribuée à l'entrepreneur Joseph-Ferdinand Chazaux. Dans son devis, l'ingénieur Deville énonce qu'un autre marché va être conclu pour la réalisation de la sculpture. Mais celle-ci ne semble pourtant pas complètement exécutée puisque les armoiries de M. le Maréchal duc de Villeroy et de M. De la Ferrière, stipulées dans le devis de 1733, ne sont pas représentées sur les tables saillantes, de part et d'autre du portail. Si en 1733, Pierre de Masso de la Ferrière, commandant pour Sa Majesté dans les provinces de Lyonnais, Forez et Beaujolais et le duc de Villeroy, lieutenant-général de la Province, sont toujours les commanditaires de la caserne, ils ne le sont plus en 1742, lorsque l'édifice est achevé. A cette date, le 13 août 1742, c'est le commandant, François de la Rochefoucauld, qui précise dans le devis et l'adjudication des ustensiles nécessaires pour l'ameublement des casernes, que celles-ci sont achevées et en état de réception ; ceci expliquerait l'absence des armoiries citées dans le devis pourtant rigoureusement respecté. En 1927 le portail est inscrit aux Monuments historiques. En 1980 la caserne est détruite, seuls sont épargnés les corps de garde, les murs concaves et le portail qui sont restaurés en 1984.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1927/05/09 : inscrit au titre immeuble

Précisions sur la protection

Protection du portail d'entrée

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Rhône-Alpes - Service chargé de l'inventaire 6, Quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04.72.00.43.70

1/2
Portail d'entrée
Portail d'entrée
© Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes
Voir la notice image