Autel (ancien maître-autel ?), gradins d'autel-reliquaires

Désignation

Dénomination de l'objet

Autel, gradin d'autel (2)

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Maître-autel

Titre courant

Autel (ancien maître-autel ?), gradins d'autel-reliquaires

Localisation

Localisation

Rhône-Alpes ; Loire (42) ; Lézigneux ; Église paroissiale Saint-Martin

Numéro INSEE de la commune

42122

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Montbrison

Lieu-dit

Bourg (le)

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Martin

Référence Mérimée de l'édifice

IA42001312

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Travée 2, collatéral nord

Description

Catégorie technique

Menuiserie

Structure et typologie

Plan (rectangulaire)

Matériaux et techniques d'interventions

Noyer (?) : peint, polychrome, faux marbre, décor rapporté, bois résineux : peint doré

Description matérielle

Autel tombeau en noyer, en forme de tronc de pyramide posé sur un socle à cavet et surmonté d'une corniche bombée, peint faux marbre. Gradins en noyer posés sur un coffre en résineux peint faux marbre. Décor rapporté sur les gradins : logettes à reliques, en forme de choeur, au nombre de cinq par gradin, avec un encadrement en stuc ou en bois sculpté peint doré. Gradin inférieur : les logettes à reliques sont tapissées de papier rouge, les reliques sont présentées dans un encadrement de paperoles bleues et dorées, avec une étiquette manuscrite posée sur du papier doré. Gradin supérieur : les logettes à reliques ont un fond peint en vert moiré, avec au centre un médaillon ovale contenant une gravure (burin) aquarellée ; les reliques sont disposées de part et d'autre, le tout est bordé de paperoles.

Indexation iconographique normalisée

Cannelure, sainte Claire

Description de l'iconographie

Décor peint de l'autel et du gradin : tables rectangulaires, médaillons ronds, cannelures (sur la corniche de l'autel). Iconographie des gravures collées dans les logettes à reliques du gradin supérieur, de gauche à droite : 1ère logette : une religieuse bénédictine agenouillée sous les rayons qui lui envoie la colombe du Saint-Esprit, devant un ange couronné qui lui présente un plat sur lequel est posé un enfant découpé en morceaux (?). 2e logette : un religieux en noir tenant une croix ; près de lui, une crâne et une couronne de fleurs blanches. 3e logette : un moine tonsuré et barbu, priant devant une croix et un crâne. Ces deux personnages peuvent être saint François Xavier, saint François de Paule ou saint Charles Borromée, souvent représentés dans l'art de la contre Réforme. 4e logette : un religieux en noir présentant l'Enfant Jésus : saint Antoine de Padoue ? 5e logette : sainte Claire, en buste, tenant un ostensoir et une crosse d'abbesse,

Dimensions normalisées

H = 134,7 ; la = 197 ; pr = 100

État de conservation (normalisé)

Oeuvre composite (?)

Précisions sur l'état de conservation

L'autel et les gradins ne sont peut-être pas de la même époque. Nombreux trous d'envol d'insectes xylophages sur l'autel.

Inscription

Inscription (manuscrite, sur étiquette)

Précisions sur l'inscription

Inscriptions sur les étiquettes identifiant les reliques. Gradin inférieur, de gauche à droite : 1ère logette : ST. MODESTINA M. / ST. FELICIS M. / ST. MARTIRES. 2e logette : ST. LAUREN... / ST. ILLUMINAN M. / AGNUS DEI. 3e logette : STE CLAIRE . D'ASSISE / ST FRANCOIS . D'ASSISE / ST. COLLITE. 4e logette : ST. STANTIE M. / ST. BENEDICTE M. / STE . RELIQUES. 5e logette : ST. PASITIQUE / ST. CAELESTINE . M. / ST. PROSPERI M. Gradin supérieur, de gauche à droite : 1ère logette : ST DONAT M. Et ST FAUSTIN ; la gravure porte également une légende, dont les bords sont tronqués par le cadre de la logette : ...OLETA BADT DE H. MAGHET M... / ...DE SONDAERS WELCKET... / ...KINDT AHEKA... 2e logette : ST. FRANCOIS DE S et STE CATHERINE M. 3e logette : STE CATHERINE DE BO[logne] et ST MARTIN S. 4e logette : STE RELIQUES et ST. URBANUS M. 5e logette : ST SEVERIN . M et ST. BENIGNE.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Siècle de création

18e siècle (?)

Description historique

Cet autel provient certainement de l'ancienne église de Lézigneux, désaffectée lors de la construcion de la nouvelle. La visite pastorale de Mgr de Neuville, en 1662, mentionne un maître autel 'garni de diverses figures de dévotion'. En 1744, la fabrique paye 16 jours de travail au sculpteur Damien Faure pour réparer les autels (475 ). Le maître autel paut alors avoir été modifié, les gradins conservés et l'autel tombeau remplacé.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2009

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Rhône-Alpes - Service chargé de l'inventaire 6, Quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04.72.00.43.70

1/3
Autel (ancien maître-autel ?), gradins d'autel-reliquaires
Autel (ancien maître-autel ?), gradins d'autel-reliquaires
© Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes
Voir la notice image