Cloche (grosse cloche) : Sauveterre

Désignation

Dénomination de l'objet

Cloche

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Grosse cloche

Titre courant

Cloche (grosse cloche) : Sauveterre

Localisation

Localisation

Rhône-Alpes ; Loire (42) ; Montbrison ; Collégiale Notre-Dame-d'Espérance

Numéro INSEE de la commune

42147

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Montbrison

Adresse de l'édifice

Notre-Dame (rue)

Nom de l'édifice

Collégiale Notre-Dame-d'Espérance

Référence Mérimée de l'édifice

IA42000988

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Clocher nord

Description

Catégorie technique

Fonderie

Matériaux et techniques d'interventions

Bronze : fonte, fonte à la cire perdue à noyau, décor en bas-relief

Description matérielle

Cloche en bronze fondu, décor en bas-relief obtenu par fonte à la cire perdue, inscription en caractères gothiques entrecoupée de plaquettes décoratives.

Indexation iconographique normalisée

Saint Pierre, saint Paul, Vierge à l'Enfant, rosaire, saint Jean Baptiste, saint Jean l'Evangéliste, saint Michel, saint Antoine abbé, évêque, sainte Catherine, sainte Barbe, Annonciation, Résurrection du Christ, IHS, lion, croix

Description de l'iconographie

Sur les boucles : tresses.£Décor sur le cerveau : séparateurs de mots de l'inscription : fleur à 5 pétales encadrée de motifs végétaux (motif 1), frise de fleurs à 5 pétales et d'entrelacs (motif 2).£Registre 1 : plaquettes en général groupées par deux, rangées sur une ligne. Les plaquettes figurées sont rectangulaires et représentent des personnages en pied, placés sous une arcature en accolade agrémentée de pinacles et de feuilles rampantes. En partant du niveau du début de l'inscription, et dans le sens de lecture :£- saint Pierre (clef) ; saint Paul (épée, palme)£- plaquette rectangulaire moins haute : Vierge à l'Enfant couronnée ; l'Enfant tient un rosaire.£- plaquettes de la hauteur des précédentes : saint Jean Baptiste (tenant un globe avec l'agneau) ; saint Jean l'Evangéliste (calice, palme).£- saint Michel terrassant le dragon£- saint Antoine abbé (tau, clochette, cochon) ; un évêque bénissant (mitre, chasuble, crosse) ; Renon propose de lidentifier à saint Irénée.£- sainte Catherine (couronnée, épée, palme) ; sainte Barbe (couronnée, tour, palme)£- l'Annonciation : plaquette rectangulaire aux angles supérieurs abattus, à l'intérieur cadre avec partie supérieure en pointe ; la Vierge (à gauche) et l'archange Gabriel (à droite) sont représentés à mi-corps, séparés par un phylactère, avec au-dessus Dieu le Père ( ?).£- le Christ sortant de son tombeau, sous une arcature trilobée.£Registre 2 :£- sous le début de l'inscription : motif 2 ; plaquette rectangulaire : Vierge à l'Enfant couronnée, l'Enfant tient un rosaire ; motif 3£- sous les plaquettes des saints Jean : un IHS entrelacé avec une croix dans le H.£- sous la plaquette de saint Antoine : le Christ sortant de son tombeau, sous une arcature trilobée£- sous les plaquettes des saintes Barbe et Catherine : un IHS entrelacé avec une croix dans le H.£Décor sur la panse : séparateurs de mots de l'inscription : lion ailé (motif 3), entrelacs végétal avec trois fleurs, trois rosettes, deux rosettes, entrelacs végétal avec trois fleurs, phylactère enroulé trois fois, avec des inscriptions illisibles, phylactère enroulé en 8 horizontal, avec inscriptions.£- sous le début de l'inscription, et à l'opposé : une grande croix grecque, extrémités en forme de fleurs de lys, bras formés par le motif 1, au centre une rosette.£- sous les IHS : écusson armorié : trois fleurs de lys, barré (duc de Bourbon) ; couronne.£Décor du bord : filets.

Dimensions normalisées

H = 152 ; d = 158 ; poids : environ 8000 kg (d'après Renon).

Précisions sur l'état de conservation

La cloche sonne encore à la volée (angélus).

Inscription

Date (fondue, sur l'oeuvre), inscription (fondue, sur l'oeuvre, latin)

Précisions sur l'inscription

Inscription sur le cerveau : certains N sont abrégés par des tildes en forme de trait. Les conjonctions -QUE placés en fin de mot sont abrégés en z cursif.£1ère ligne : (motif 2, motif 1) SALVA TERRA (1) VOCOR (1) MEA (1) VOX (1) SIT (1) FULGURA (1) PELLE[N]S (2) GE[N]S (1) FORENSIS (1) EA (1) LAUDES (1) XP[CHRIST]OQ[UE] (1) MARIE (2) OM[N]IBUS (1) ET (1) SANCTIS (1) REFERAT (1) TERRA QUOQUE (1) FUNCTOS (2) CORDE (1) PIO (1) MEMORET (1)£Inscriptions sur la panse, registre 1 :£3e ligne : (2) (3) REGINA (3) CELI (3) LETARE (3) (entrelacs végétal avec trois fleurs) ALLELUYA (trois rosettes) (3) (phylactère enroulé trois fois, avec des inscriptions illisibles) (deux rosettes) (3) QUIA (3) QUEM (3) MERUISTI (3) PORTARE (3) ALLELUYA (3) (entrelacs végétal avec trois fleurs) (3) (3) RESURREXIT (3) SICUT (3) DIXIT (3) (trois rosettes) (3) ALLELUYA (3) (phylactère enroulé en 8 horizontal, avec inscriptions) (deux rosettes) ORA (3) PRO (3) NOBIS (3) DEUM (entrelacs végétal avec trois fleurs) (3) ALLELUYA (3) (trois rosettes) (phylactère enroulé en 8 horizontal, avec inscriptions).£4e ligne : ANNO (1) M (1) CCCCC (1) II (1).£Inscription sur la panse, registre 2 (sous la zone de décor) : Filets ; frise continue de fleurs à 5 pétales et d'entrelacs (dont est issu le motif 2), entrecoupée par l'inscription : TE (un entrelac) DEUM (un damier) LAUDAMUS (répété deux fois).

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Siècle de création

1er quart 16e siècle

Année de création

1502

Description historique

Barthélemy Puy, <<B>>Livre de nouvelles pour Jean Puy seigneur des Periers<</B>> (archives du vicomte de Meaux puis perdu ; cité par Gabriel Brassart) aurait transmis des informations sur les conditions de la fonte de Sauveterre : les chanoines en auraient passé commande, et elle aurait été fondue en février ; mais la fonte est défectueuse (la cloche est 'empoisonnée'). La cloche est alors refondue, le 1er juin : elle est alors 'merveilleusement bonne'. Les éléments décoratifs sont très proches de ceux utilisés sur les cloches de Chalain-le-Comtal (1504) et Chalain-d'Uzore (1533), mais aussi Bard, fondue bien plus tardivement, en 1647, par Pardon Mosnyer de Viverols. Les registres des délibérations du conseil municipal de Montbrison mentionnent la fonte des cloches de la commune en décembre 1793, à l'exception de Sauveterre qui doit servir à convoquer les assemblées du peuple et comme timbre pour l'horloge (Bourbon est aussi épargnée, pour faire contrepoids).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1938/02/01 : classé au titre objet

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2009

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Rhône-Alpes - Service chargé de l'inventaire 6, Quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04.72.00.43.70