Buste-reliquaire de saint Aubrin

Désignation

Dénomination de l'objet

Buste-reliquaire

Titre courant

Buste-reliquaire de saint Aubrin

Localisation

Localisation

Rhône-Alpes ; Loire (42) ; Montbrison ; Collégiale Notre-Dame-d'Espérance

Numéro INSEE de la commune

42147

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Montbrison

Adresse de l'édifice

Notre-Dame (rue)

Nom de l'édifice

Collégiale Notre-Dame-d'Espérance

Référence Mérimée de l'édifice

IA42000988

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Sacristie (armoire forte)

Description

Catégorie technique

Sculpture

Structure et typologie

Revers sculpté

Matériaux et techniques d'interventions

Bois feuillu : décor en ronde-bosse, décor en bas-relief, apprêt gravé, doré, peint, polychrome, peint sur dorure, verre

Description matérielle

Buste en bois feuillu (tilleul, noyer ?), certainement formé de plusieurs morceaux de bois assemblés perpendiculairement à la largeur de l'objet. Les fentes visibles dans la dorure en laissent deviner six : la tête et la partie médiane du corps correspondant à la largeur de la logette à reliques, puis deux bandes (de chaque côté) de largeur équivalente, pour les épaules, et enfin une planche à la base, sur toute la largeur, formant un petit socle. Le buste semble peint doré (on ne voit pas de feuille d'or), sur un bol rouge posé sur un apprêt gravé, avec des glacis bleu et rouge peints sur la dorure pour simuler des pierreries (mitre). La carnation du visage est peinte au naturel. La base du buste est traversée de part en part par une logette à reliques ouverte sur la face avant par une fenêtre en forme de rectangle horizontal garni d'une vitre, et qui devait être fermée de l'autre côté par une planchette en bois doré.

Indexation iconographique normalisée

Évêque, mitre, croix, chape, feuille d'acanthe, rose, marguerite, enroulement

Description de l'iconographie

Le buste représente un évêque. Il est coiffé dune mitre ornée de feuilles d'acanthe et d'un bandeau de pierreries (frise de perles et olives) qui court sur le pourtour et partage la mitre verticalement ; les fanons sont ornés de feuilles (plumes ?). Le buste est vêtu d'une aube et d'une chape ornée de fleurs (marguerites, roses), avec un col à décor de feuilles (plumes ?) terminées par des boules, et fermée par un mors losangé, auquel pend une croix.

Dimensions normalisées

H = 75,7 ; l = 54 ; la = 20 ; dimensions de la logette à reliques : h = 10 ; l = 21,8 ; p = 20.

Précisions sur l'état de conservation

La dorure et la polychromie ont été peut-être été reprises (peinture dorée par-dessus une dorure à la feuille très usée ?). La logette à reliques est vide et il manque la planchette en bois, certainement décorée comme le dos de la chape, qui la fermait.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Siècle de création

2e moitié 17e siècle (?), 1er quart 19e siècle (?)

Description historique

À sa fondation, la collégiale a été richement dotée en reliques par le comte Guy IV, qui y a transféré celles conservées dans la chapelle castrale, en particulier le corps de saint Aubrin, qui est supposé être né à Montbrison et avoir été évêque auxiliaire du diocèse de Lyon au 8e siècle. Les reliques et les reliquaires ont été plusieurs fois inventoriées par les chanoines : en 1536, le trésor conserve un chef-reliquaire de saint Aubrin en argent doré, contenant le chef du saint. Ce buste disparaît en 1562, mais un nouveau, en argent sur socle d'ébène, est acheté en 1638. Entre 1656 et 1677, les chanoines font faire sept bustes en bois doré pour y enfermer diverses reliques (dont un buste du saint évêque Denis). Les reliquaires ont pratiquement tous été détruits à la Révolution, et les reliques de saint Aubrin dispersées puis restituées à la collégiale peu après l'arrivée du premier curé, Marie-Dominique Populus. Les 5 et 6 juillet 1804, un procès-verbal de reconnaissance solennelle des reliques de saint Aubrin est ainsi établi à sa demande par le curé de Boën et l'ancien curé de Saint-André. Des habitants de Montbrison leur remettent la ceinture du saint, un os frontal, un gant, une partie de crosse en ivoire, un morceau de fémur et un de tibia, pour lesquels le curé Populus est autorisé à faire faire une ou plusieurs châsses. Renon précise que les reliques (mais certainement pas toutes) sont placées dans un buste reliquaire en bois doré représentant saint Aubrin, dont il ne dit pas s'il a été fabriqué ou récupéré (buste de saint Denis ?), et qui est porté en procession le dimanche après le 14 juillet.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Observations

Proposer à la protection MH ?

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2009

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Rhône-Alpes - Service chargé de l'inventaire 6, Quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04.72.00.43.70

1/4
Buste-reliquaire de saint Aubrin
Buste-reliquaire de saint Aubrin
© Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes
Voir la notice image