Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Etienne

Désignation

Titre courant

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Etienne

Localisation

Localisation

Rhône-Alpes ; Loire (42) ; Ecotay-l'Olme ; Église paroissiale Saint-Etienne

Numéro INSEE de la commune

42087

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Montbrison

Lieu-dit

Ecotay

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Etienne

Référence Mérimée de l'édifice

IA42001380

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Description

Catégorie technique

Bronze d'art, gypserie, menuiserie ébénisterie, sculpture, tissage, céramique, fonderie de cloches, vitrail

Description matérielle

Oeuvres non étudiées : ensemble de 9 verrières, ensemble de 4 verrières, autel principal, tabernacle (2), fonts baptismaux, bénitier, ensemble de 2 Lutrins, ensemble de 5 chandeliers d'autel et d'une croix d'autel, ensemble de 4 chandeliers d'autel et d'une croix d'autel, ensemble de 2 chandeliers d'autel et d'une croix d'autel, ensemble de 2 chandeliers d'autel (3), chandelier d'autel (2), croix d'autel (2), vase d'autel (4), boîte à hosties, ensemble calice - patène, ciboire, ostensoir, ensemble ampoule à huile des catéchumènes, ampoule à saint Chrême, ensemble coffret aux saintes huiles, ampoule à huile des malades, encensoir (2), navette à encens, seau à eau bénite (2), plat de quête, croix de procession, (3), étendard de procession, couronne de la confrérie St Isidore / St Vincent, ensemble de 2 lanternes de procession, chemin de croix, reliquaire, statue Christ en croix, statue saint curé d'Ars, statue Vierge à l'Enfant, ensemble de 4 statues des évangélistes, estampe (4), grosse cloche, petite cloche

Historique

Description historique

La visite pastorale de 1662 rapporte : Le tabernacle où repose le Saint-Sacrement est de bois ouvragé et percé à jour ce qui donne entrée aux immondices. Le ciboire n'est que de cuivre doré au-dedans : les saintes hosties y sont assez proprement ; en trois reliquaires, un de cuivre, deux de bois, il y a plusieurs reliques, les principales sont de saint Pancrace, saint Etienne et saint Clair. On porte le viatique aux malades dans une boîte de cuivre doré. Les saintes huiles sont en des ampoules d'estain. Les fonts baptismaux sont propres et ferment à clefs. Le luminaire n'a aucun revenu que le casuel, la lampe n'est guère allumée, devant l'autel. Il y a cinq chasubles assez passables, trois aubes et autre linge à suffisance, une grande croix d'argent. En 1841, l'édifice est agrandi par une deuxième abside précédée d'un tansept surmonté d'une coupole. Dis verrières sont à peu près de ces remaniements tandis que neuf autres baies sont ornées de dalles de verres du XXe siècle. La cloche de l'église, d'un poids de 1100 kgs fut remplacée en 1922 par une plus petite de 750 kgs. En 1960 de gros travaux sont effectués à l'église et pour l'occasion des vitraux sont posés et le maître-autel en dalles de Saint-Jullien-la-Vêtre est réalisé. Le 9 Août 1964, un devis établi par l'entreprise Comte de construction à Champdieu, s'élevant à la somme de 355F, concerne la dépose et l'enlèvement du monument aux morts. Pose d'une plaque en marbre sans fourniture dans la chapelle latérale.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Présentation du mobilier

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2008

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Rhône-Alpes - Service chargé de l'inventaire 6, Quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04.72.00.43.70

1/50
Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Etienne
Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Etienne
© Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes
Voir la notice image