Ensemble des peintures monumentales de la collégiale

Désignation

Titre courant

Ensemble des peintures monumentales de la collégiale

Localisation

Localisation

Rhône-Alpes ; Loire (42) ; Montbrison ; Collégiale Notre-Dame-d'Espérance

Numéro INSEE de la commune

42147

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Montbrison

Adresse de l'édifice

Notre-Dame (rue)

Nom de l'édifice

Collégiale Notre-Dame-d'Espérance

Référence Mérimée de l'édifice

IA42000988

Description

Catégorie technique

Peinture murale

Matériaux et techniques d'interventions

Enduit : peint, polychrome

Description matérielle

Plusieurs vestiges de décor mural de type géométrique ont été découverts dans la collégiale : dans l'abside, sous les fenêtres, autour de la pierre de fondation (peinture bleue, gris-bleue, rouge, brun rouge, dorée) ; sur le mur nord du collatéral nord, travée II (peinture verte ou noire, rouge, dorée ?). Une scène figurée a été mise au jour et restaurée dans la chapelle 5 (étudiée).

Indexation iconographique normalisée

Cercle, croix pattée, ornement végétal, quadrilobe, feuille de vigne, feuille

Description de l'iconographie

Décor de l'abside : compartiment du milieu : des cercles reliés par des croix ; à droite, des croix bleues avec ornement végétal or, dessinant des quadrilobes à redents brun rouge ; à gauche, un treillage de carrés brun rouge et gris bleu avec des petits points rouges.£Décor dans la travée II, collatéral nord : feuilles de vigne imbriquées, rouge, vert/noir ou en réserve.

État de conservation (normalisé)

Oeuvre incomplète, oeuvre détruite, fragment

Précisions sur l'état de conservation

Les peintures médiévales n'ont pas été restaurées : elles ne subsistent qu'à l'état de fragments fragiles et peu lisibles.

Historique

Siècle de création

2e quart 13e siècle

Description historique

Décor de l'abside : en 1888, afin de redécorer le choeur encore encombré de l'ancien maître-autel de 1806, les boiseries qui couvraient le fond de l'abside sont déposées à la demande du curé Peurière. On découvre alors des restes de peintures murales 'd'exécution maladroite et irrégulière, mais très colorées', et qui précèderaient la pose de la pierre de fondation (placée après la mort de Guy IV). Les peintures ont été relevées par Jamot, puis recouvertes par le nouveau lambris de revêtement commandé en 1889. Celui-ci ayant été supprimé, elles sont de nouveau visibles. Décor dans la travée II, collatéral nord : G. Brassart a établi que l'autel de Sainte-Geneviève se trouvait vers l'angle nord-ouest de cet espace, où existe encore une console supportée par un ange en vol qui présente un écusson aux armes des Vinols, d'or au cep de vigne de sinople, au chef de gueules chargé de 3 coquilles d'or, que l'on peut mettre en rapport avec les motifs discernables sur le mur. <<B>>Décors disparus : <</B>> - mur nord du collatéral nord, travée IV : G. Brassart a vu des restes de peintures : un grand personnage à l'ouest de la fenêtre, un décor héraldique au-dessus de la porte nord. Ils ne sont plus visibles. - mur sud des chapelles 4 et 5 : Lors des travaux de réunion des chapelles, des peintures murales sont dégagées, en particulier une litre funéraire (Journal de Montbrison, 19 avril 1845). - mur nord du collatéral nord, travée II : en 1887, à l'occasion des premiers travaux de changement des fonts baptismaux, un décor peint paraissant de la fin du 18e siècle est dégagé à l'emplacement des fonts mis en place après 1803. Il figurait un portique dorique à fronton et colonnes cannelées jumelées sans base, encadrant une statue dorée peinte en trompe-l'oeil, une femme à gauche, qui semblait tenir une croix et une palme, un homme barbu à droite, tenant une hampe. Ce décor, qui devait entourer un autel (autel de Notre-Dame-de-Pitié, ou de Saint-Denis), a été supprimé. - voûtes de la nef, travées I à IV (ou II à V ?). Entre 1930 et 1936, les voûtes des quatre dernières travées ont été refaites en brique. G. Brassart (Bull. Diana, 1930) a observé des restes de peintures sur les voûtes des travées III et IV, qu'il suppose refaites au 16e siècle : un appareillage assez petit sur la voûte de la travée IV, avec des blasons peints (illisibles) sur ses murs latéraux, de part et d'autre de la fenêtre ; la clef de voûte était polychrome et entourée de peinture rouge, les claveaux des ogives alternativement rouge et jaune ; des ronds jaunes étaient peints sur les voûtains de la travée III, et une litre sur son mur nord, sous la fenêtre.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier avec sous-dossier

Partie constituante

Peinture monumentale

Références des parties constituantes étudiées

IM42001600

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2009

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Rhône-Alpes - Service chargé de l'inventaire 6, Quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04.72.00.43.70