fragments d'une peinture monumentale

Désignation

Dénomination de l'objet

Peinture monumentale

Titre courant

Fragments d'une peinture monumentale

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Landes (40) ; Saint-Julien-d'Armagnac ; église paroissiale Saint-Julien

Numéro INSEE de la commune

40265

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Gabarret

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Julien

Référence Mérimée de l'édifice

IA40001509

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Choeur

Description

Catégorie technique

Peinture murale

Matériaux et techniques d'interventions

Enduit : peint, polychrome

Description matérielle

Les murs du choeur sont recouverts d'au moins trois ou quatre couches successives d'enduit peint, la dernière consistant en un faux appareil à joints ocre-rouge datant sans doute de la fin du 19e siècle. Les fragments dégagés de la peinture ancienne sous-jacente se trouvent dans la moitié droite du mur oriental, à l'entrée du choeur près de l'arcade de la chapelle latérale nord, enfin sur le mur sud, derrière une statue de saint Antoine. La portion du mur oriental derrière le tableau d'autel n'a pas été recouverte du faux appareil moderne.

Indexation iconographique normalisée

Ornementation (feuille, draperie)

Description de l'iconographie

Quatre fragments sont aujourd'hui visibles : sur le mur oriental, derrière le tableau du maître-autel, des bandeaux horizontaux rouges et ocre-rose, peut-être des éléments d'un retable en trompe-l'oeil (entablement ?) ; sur la moitié droite du mur oriental, à une hauteur de 3m environ, des feuilles brun-rouge au contour cerné d'un trait noir ; sur le mur nord, à droite de l'arcade d'entrée de la chapelle nord, l'angle d'un faux cadre ocre-jaune bordé de rouge, autour duquel s'enroule une draperie rosâtre ; sur le mur sud, à la limite de la nef et du choeur, derrière une statue, un pan de tenture feinte de couleur ocre-jaune.

Dimensions normalisées

Dimensions non prises

État de conservation (normalisé)

Fragment, oeuvre dissimulée

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Siècle de création

18e siècle (?), 19e siècle (?)

Description historique

Ces fragments de peinture murale ont été mis au jour en juillet 1987 par Annie Garnier, restauratrice de tableaux, alors qu'un décapage des murs était envisagé. Ce projet fut en conséquence abandonné, mais le décor, certainement fragmentaire, n'a pas encore été dégagé. Les murs étant recouverts de plusieurs couches d'enduit, il est difficile de déterminer si ces fragments ténus appartiennent à un seul et même décor ou à des campagnes de décoration successives. Leur datation est plus malaisée encore : les feuillages rougeâtres du mur oriental pourraient dater du 18e siècle, mais les draperies feintes des murs nord et sud, ainsi que les bandeaux ocres derrière le maître-autel (d'un faux retable ?) évoquent plutôt certains décors réalisés dans la région vers 1820-1850, tel celui de Rimbez-et-Baudiets (réf. IM40003114).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37