tableau du maître-autel : Christ en croix entre la Vierge, saint Jean et sainte Madeleine

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau

Titre courant

Tableau du maître-autel : Christ en croix entre la Vierge, saint Jean et sainte Madeleine

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Landes (40) ; Losse ; église paroissiale Saint-Martin

Numéro INSEE de la commune

40158

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Gabarret

Lieu-dit

Estampon

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Martin

Référence Mérimée de l'édifice

IA40001497

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Choeur

Description

Catégorie technique

Peinture

Structure et typologie

Rectangulaire vertical

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support, en plusieurs lés) : peinture à l'huile

Description matérielle

Toile tendue sur un châssis à montant central et deux (?) traverses. Cadre en bois à profil mouluré en doucine renversée, doré à la feuille d'or.

Indexation iconographique normalisée

Christ en croix, Vierge, saint Jean l'Evangéliste, sainte Madeleine, fond de paysage : ville, temple, éclipse, orage

Dimensions normalisées

Dimensions à l'intérieur du cadre : h = 258 ; la = 187. Cadre : la = 18.

Inscription

Signature, date (peintes, sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

Signature et date en bas à gauche, en lettres rouges : Roman / Benduski / 1858.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Benduski Roman (peintre)

Auteur du projet

Van Dyck Anton (d'après, peintre)

Etape de création

Copie partielle (de peinture, d'estampe)

Siècle de création

3e quart 19e siècle

Année de création

1858

Description historique

Ce tableau est daté 1858 et signé du peintre Roman Benduski (1812-1876), artiste polonais qui s'exila en France, sans doute après la répression par l'armée russe de l'insurrection polonaise de 1830-1831. Après des études à l'école de dessin d'Orléans, il fit carrière comme peintre et photographe (sur l'artiste, voir Maria Burdowicz-Nowicka, 'Sladami Romana Benduskiego, 1811-1876, malarza i fotografa', 1998). Les autres églises de la commune de Losse, Notre-Dame de Losse et Saint-Georges de Lussolle, conservent également des tableaux de Benduski, datés de la même année 1858 (réf. IM40003050 et 3073). Les circonstances de cette triple commande à un artiste sans lien connu avec les Landes ne sont pas documentées. Le tableau d'Estampon est partiellement copié d'après une oeuvre de Van Dyck (1630, église Saint-Michel de Gand) gravée par Schelte Adams Bolswert (mais en contrepartie, ce qui n'est pas le cas de la copie d'Estampon) : les figures de la Vierge et de saint Jean en sont reprises, mais leur position a été intervertie par le peintre afin de rapprocher la Vierge de la croix ; le geste de saint Jean désignant la Vierge a ainsi perdu sa signification. Les modèles du Christ et de la Madeleine proviennent sans doute d'une autre source graphique non identifiée.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

2001/01/26 : inscrit au titre objet

Précisions sur la protection

Arrêté de protection : daté du 18e siècle ; ne mentionne ni la signature ni la date.

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Ensemble du maître-autel

Référence des l'ensemble

IM40003054

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2009

Date de rédaction de la notice

2009

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37